Alexandre Minda, enseignant, chercheur et écrivain


du 1 décembre 2018 au 1 janvier 2019

Alexandre Minda, enseignant à Sciences Po Toulouse et chercheur au LEREPS se passionne pour les mots d’esprit. Son dernier livre, "Les petites phrases n’en pensent pas moins" (Az’art ateliers edition) est sorti en septembre 2018.

Alexandre Minda, enseignant, chercheur et écrivain

Alexandre Minda, enseignant, chercheur et écrivain

Après son baccalauréat, Alexandre Minda se voyait professeur de sport. Des blessures à répétition le poussent à se réorienter vers des études d’économie dans la ville rose. Arrivé à Sciences Po Toulouse en 1999, il est aujourd’hui enseignant chercheur et dirige le parcours Affaires internationales et stratégies d’entreprises de l’établissement. « J’ai toujours été attiré par l’enseignement et la recherche. On est toujours avec des jeunes, on communique de part et d’autre et c’est ce double partage qui m’intéresse. ».

De l’économie à la littérature

« J’ai toujours aimé jouer avec les mots. » admet Alexandre Minda. Il voit dans cette activité une façon d’être créatif et de faire sourire. « On peut être économiste et avoir du recul. ». Jouer avec les mots permet aussi à l’enseignant chercheur de se détacher du monde parfois complexe dans lequel il vit pour mieux le comprendre. Parmi ses inspirations : l’humour britannique des Monty Pythons mais aussi Jules Renard, Alphonse Allais ou Pierre Desproges « qui considèrent aussi l’humour comme un moment de liberté, d’exaltation, d’ouverture d’esprit. ».

Un goût des citations qui date

C’est en cours de français au collège qu’Alexandre Minda découvre le plaisir des citations : « Un jour, on travaillait sur une fable de La Fontaine, assez difficile à retenir et surtout à comprendre. Devant notre embarras, [notre professeure] nous a fait méditer sur des grandes citations de grands écrivains français. La première qu’elle nous propose, c’est une de Marcel Proust dans À l’ombre des jeunes filles en fleurs : « Il n’y a pas de réussite facile ni d’échec définitif ». C’est une citation qui m’a marqué et que j’ai pu expérimenter tout au long de ma vie. ». Depuis, il utilise les citations dans la vie de tous les jours pour réfléchir et méditer.

Faire parler des personnages célèbres

Selon Sacha Guitry « Citer les pensées des autres, c’est souvent regretter de ne pas les avoir eues soi-même ». Ne voulant pas se contenter d’un recueil de citations, Alexandre Minda décide, dans Les petites phrases n’en pensent pas moins, d’attribuer des citations imaginaires à 600 personnages célèbres. De manière plus ou moins spontanée « Imagination, originalité, persévérance. Parfois, les citations ne venaient pas, parfois elles venaient en quelques secondes », l’économiste de formation joue avec les mots et les biographies pendant un an et demi « à temps partiel ». « En faisant dire de fausses citations, ça me permet de transmettre mes émotions, mes sentiments, mes opinions, par personne interposée. »

Des projets littéraires

Adaptation théâtrale du livre et version illustrée sont dans la ligne de mire d’Alexandre Minda. Par ailleurs, il aimerait écrire des dialogues imaginaires de personnages historiques « entre personnes de la même époque, ou d’époques différentes qui n’auraient jamais pu se rencontrer. ». Dans tous les cas, il s’agit de prétextes pour jouer avec les mots mais aussi d’avoir une réflexion sur les grands débats d’hier et d’aujourd’hui. Les 27 et 28 octobre derniers, Alexandre Minda a participé au festival littéraire « Bizarre » de Lectoure. Il sera présent au premier salon du livre de Fonbeauzard le 3 février prochain.


Rédigé par CECILE MARCHAND

Mise à jour le 3 décembre 2018


 

Sciences Po Toulouse
2 Ter Rue des Puits Creuses
CS 88 526 - 31685 Toulouse CEDEX 6

Tél. : +33 (0)5 61 11 02 60
Fax : +33 (0)5 61 22 94 80


Contactez nous par mail

Plan des locaux

© 2016 - Sciences Po Toulouse


Webmestre | Mentions légales | DocuRepro