Formations

D2P1 - Développement économique et coopération internationale


Coordonnatrice : Catherine Baron

La vocation du parcours est de former des professionnels du développement et de la coopération internationale avec les pays et les acteurs du Sud, ayant vocation à exercer leurs activités dans les organisations internationales, les organismes d’aide bilatéraux et multilatéraux, les organisations non gouvernementales et les bureaux d’études, les services de coopération décentralisée des collectivités locales et régionales, les entreprises privées intégrant la coopération internationale à leurs activités de responsabilité sociale, etc.

Il est animé par une équipe pédagogique qui associe à des enseignants-chercheurs et des chercheurs spécialisés sur les questions de développement international, ainsi que des professionnels engagés dans des projets et des actions de développement.

Le parcours développe un partenariat avec des organismes de recherche pour le développement (CIRAD), des ONG (ACAD), des organismes d’aide (AFD), des collectivités territoriales et bénéficie d’un réseau de relations avec des entités publiques ou privées des pays du sud (Afrique sub-saharienne, Amérique Latine, pays méditerranéens, Asie).

 

Semestre 9 TRONC COMMUN Les enjeux du genre : transformations et résistances
Contenu

NC

20H - 3 ECTS C. Mennesson Gouvernance du changement climatique
Contenu

NC

20H - 3 ECTS C. Cournil La démocratie participative
Contenu

Après avoir été représentative, la démocratie se doit aujourd'hui d'être participative. Aucune décision publique ne peut désormais être tenue pour légitime si elle n'a pas été préalablement « délibérée », notamment avec les « parties prenantes » qu'elle concerne. En présentant la riche littérature qui s'est constituée sur ce thème, notamment en sociologie politique, ce cours vise ainsi à montrer que la délibération et la participation forment une technologie de gouvernement de plus en plus répandue et routinière en France, concernant de nombreux domaines et de nombreuses échelles d'action publique. Pour autant et bien que cette « démocratie participative » soit présentée comme une innovation, voire une révolution, on insistera davantage sur la continuité entre celle-ci et la démocratie représentative, plus que sur une supposée rupture par laquelle la seconde remplacerait de plus en plus la première.

20H - 3 ECTS J. Weisbein COURS DE SPÉCIALITÉ 20H - 3 ECTS Le financement du développement : aide IDE, microcrédit, transferts de migrants
Contenu

Non communiqué

C. Baron, J.-L. Guy SÉMINAIRES Politiques urbaines au Sud
Contenu

NC

20H – 3 ECTS C. Baron Genre et développement
Contenu
Non communiqué
20H - 3 ECT I. HILLEKAMP, K. KARUNAKARAN Clés de l'Asie et de l'Afrique
Contenu
Non communiqué
20H - 3 ECT j.-L. guy, O. Pliez, J. Cavé, C. Baron ATELIER 20H - 5 ECTS Réponse à un appel d'offre
Contenu

Ecriture de projet en réponse à un appel d’offres de bailleurs de fonds
Mise en application des enseignements sur un cas pratique: examen des attendus, construction d'un arbre des objectifs, du cadre logique, élaboration d'un budget, rédaction d'une proposition

C. Baron, C. Berthomieu Cours d'ouverture 20H - 1 ECTS A choisir entre :
1. Immigration and diversity management in Britain and France from 1930 to present.
Contenu

After WW2, " universalist " immigrations policies were set up in Britain. They favoured a political and civic approach to immigration, which was quickly enough to lead to a disconnection of immigration from the country’s actual economic and manpower needs. In France, universalism prevailed too, albeit along different lines. Immigrants were to be defined only in relation to their contribution to the national economy, which means they were to be kept at a distance from French society for the next thirty years.
For political reasons mostly, mass economic immigration came to an end in the UK as early as 1962, despite the country’s economic needs. Immigration controls became combined both with a unique anti-discriminatory legislation (" dual state interventionism ") and a liberal interpretation of integration, distinct from any attempt at ‘cultural uniformity’. It took France twelve extra years to put an end to unskilled, mass immigration and to its laissez-faire approach to economic immigration. Both countries converged towards increasingly strict immigration controls from then on but remained apart as regards integration, ignored by and large, by the successive French governments of the 1960s and 1970s.
In the 1980s and the 1990s in Britain, there was a shift towards ‘multiculturalist’ policies in keeping with the dual state interventionism of the 1960s and 1970s (‘multicultural consensus or settlement’). Such policies were put in place at a time when France was still struggling to define a modern-day integration policy, although François Mitterrand’s election in 1981, signalled a much more pro-active approach. Under Mitterrand’s second seven-year term, there eventually emerged the " politique d’intégration républicaine " (1991) formulated by the newly-created Haut Conseil à l’Intégration.
Since the early 2000s, the multicultural consensus has (superficially, at least) been questioned in Britain. France, by contrast, has been relatively stable, although one has undeniably witnessed some degree of ‘ethnicisation’ of the country, to quote anthropologist Jean-Loup Anselme(1).
One may therefore argue that the British model has become more universalist and that the French one - and French society as a whole- have become more differentiated(2). A common trait has been the instrumentalisation of immigration and integration policies by both extremist and mainstream political parties, with e.g. David Cameron’s attacks on ‘State multiculturalism’ and e.g. Sarkozy’s radicalisation from the so-called Grenoble speech onward (Summer 2010 (3)) or more recently the exploitation of the Roma or islamism issues by the current Socialist government.

 

1 Jean-Loup Anselme, Vers un multiculturalisme français. L’Empire de la coutume, Paris, Flammarion-Champs Essais, 1996 & L’ethnicisation de la France, Paris, Editions Lignes, 2011.

2 Vincent Latour, " Converging at last? France, Britain and their minorities ", in Tariq Modood & Gino Raymond, The Construction of National Identities, London / New York, Palgrave-Macmillan, Novembrer 2007

3 Vincent Latour, " The Sarkozy Years: Attempting to Define a New Paradigm for Diversity Governance in France ", in The Sarkozy Presidency: Breaking the Mould?, edited by Gino Raymond, London  / New York: Palgrave, 2013.
V. Latour 2. The UK and the EU : from membership to partnership
Contenu

The aim of this course is to provide students with knowledge and insight into the complex relationship between Britain and the European Union, generally portrayed as a “wait and see” attitude on the part of the UK and today dominated by the Brexit debate following the referendum on June 23rd 2016. The current issues surrounding Britain’s exit from the European Union will be studied in the light of the history of UK membership, the divisive EU policies (CAP, CFP, Euro) as well as the constitutional issues regarding EU membership and parliamentary sovereignty. Finally, students will be encouraged to think about the political aspects of the referendum as well as the issues raised in and by the EU Withdrawal Act 2018 and the current political situation as it unfolds.

S. Mc Lellan 3. World Politics : Caucasus and Central Asia
Contenu

NC

F. Alimukhamedov 4. La España de 2019: reconfiguración política y representación artístico-humorística
Contenu

Il sera question d'aborder (en espagnol) les derniers événements politiques qui ont agité l'Espagne : crise du bipartisme et instabilité, processus indépendantiste en Catalogne, procès des leaders indépendantistes, percée de l'extrême-droite néo-franquiste, fin de l'ETA au Pays basqueâ€?
Le dernier cycle électoral a été particulièrement riche. Le pluralisme des nouvelles Cortès (parlement) reflète le caractère hétérogène de la société espagnole contemporaine : monarchistes, républicains, indépendantistes, unionistes, monolingues, bilinguesâ€? Des visions antagonistes pour un état dont l'unité est garantie par une Constitution adoptée en 1978 dans un contexte postfranquiste tout aussi éclaté. D'ailleurs, les partis politiques traditionnels rechignent à aborder la réforme de cette Constitution car tous s'accordent à dire qu'elle devrait être d'envergure et non seulement cosmétique : référendum sur le maintien de la monarchie ? état vraiment fédéral ? Co-souveraineté pour les communautés autonomes ? Référendums d'autodétermination ?
Des sujets complexes et d'ampleur qui sont souvent dédramatisés par l'humour et la satire pour aider les citoyens à s'évader d'une vie politique embourbée dans une crispation permanente qui envenime le vivre-ensemble (convivencia) et abaisse certains discours.



Fabrice Corrons:

1. Humour, politique et liberté d'expression en Espagne en 2018 et 2019 : une mise en jambe
2. Comment parler de la société basque post-ETA à coup de "gags" ?
3. Humour à la catalane, référendum et question identitaire : satire à plein nez !
4. Parodies musicales des élections et des problématiques propres à l'Espagne actuelle

Michel Martínez:

1. Les élections législatives de 2019: fin du bipartisme ? Vers une meilleure radiographie de l'Espagne?
2. Le deuxième gouvernement de Pedro Sánchez : une majorité progressiste et féministe sans le soutien des indépendantistes catalans ?
3. Les élections municipales, régionales et européennes en Espagne : nouvelles majorités, nouveaux fiefs. Du multipartisme aux traditionnels blocs gauche/droite ?
4. L'Espagne intérieur vs. Espagne périphérique : de la nation unique et monolingue au « plurinationalisme » et plurilinguisme. Le sécessionnisme catalan a-t-il eu un impact sur les équilibres territoriaux ibériques ?
5. Le procès des indépendantistes catalans : prisonniers politiques ou politiciens emprisonnés ?

F. Corrons y M. Martínez
Conférence de méthode LVA 18H- 2 ECTS LVB 18H - 1 ECTS
ACTIVITÉS FACULTATIVES
Voir tableau des activités facultatives

Semestre 10 STAGE PROFESSIONNEL 9 ECTS Évaluation du stagiaire 4 ECTS Rapport de stage 5 ECTS
GRANDS ORAUX 11 ECTS Grand oral du Diplôme 6 ECTS Grand oral de langue vivante (LVA ou LVB) 4 ECTS Préparation au Grand oral et à l'entretien professionnel (suivi en S9) 1 ECTS
RÉDACTION D'UN MÉMOIRE 10 ECTS

Rédigé par SEBASTIEN ROY

Mise à jour le 11 juillet 2018


 

Sciences Po Toulouse
2 Ter Rue des Puits Creuses
CS 88 526 - 31685 Toulouse CEDEX 6

Tél. : +33 (0)5 61 11 02 60
Fax : +33 (0)5 61 22 94 80


Contactez nous par mail

Plan des locaux

© 2016 - Sciences Po Toulouse


Webmestre | Mentions légales | DocuRepro