Françoise Héritier, le nouveau nom de l’amphithéâtre principal de Sciences Po Toulouse


Vie de l'établissement

du 2 octobre 2018 au 17 octobre 2018

 

herit_retour.png

herit_retour.png

Mardi 2 octobre 2018, un des trois amphithéâtres de Sciences Po Toulouse a été rebaptisé « Françoise Héritier ».
À cette occasion, l’anthropologue Agnès Fine est revenue sur le parcours de sa consœur lors d’une conférence intitulée « Françoise Héritier, une anthropologue féministe ? »
.

Une intervention du directeur de Sciences Po Toulouse a précédé la conférence d’Agnès Fine. Olivier Brossard a rappelé que féminiser le nom d’un des amphithéâtres de l’école avait été un de ses projets de campagne il y a deux ans. Après son élection il y a deux ans, les associations étudiantes se saisissent de cette proposition. Les Sans-culottes, association féministe et la branche féministe de La Repolitique, mettent en place une consultation en ligne afin de renommer l’amphithéâtre Bodin. Si quelques un·e·s s’y opposent, une large majorité des votant·e·s se montrent alors favorable à ce (re)baptême, ensuite acté par le conseil d’administration.

Après le dévoilement de la plaque et une présentation de Jérémie Nollet, enseignant-chercheur à Sciences Po Toulouse, Agnès Fine, anthropologue directrice d’études honoraire à l’EHESS, a pris la parole pour présenter une ethnologue, héritière de Claude Levi-Strauss, à « l’intelligence vive ». Deuxième femme professeure au Collège de France, Françoise Héritier a mis en lumière la « valence différentielle des sexes » lors de ses études terminologiques sur la parenté, illustrant une universalité de la hiérarchie entre les sexes. Si elle ne se considérait pas féministe, elle était profondément engagée dans la cité. Présidente du Conseil national du sida de 1989 à 1994, elle s’est également exprimée sur des questions sociales d’actualité telles que la prostitution, le mariage pour tou·te·s et la procréation médicalement assistée. Les deux tomes de Masculin/féminin constituent par ailleurs, deux solides bases de la réflexion féministe depuis lors.

La conférence d’inauguration s’est achevée par un temps de questions de la part des élèves et du personnel présent en cette fin de journée.

Rédigé par SEBASTIEN ROY

Mise à jour le 4 octobre 2018


 

Sciences Po Toulouse
2 Ter Rue des Puits Creuses
CS 88 526 - 31685 Toulouse CEDEX 6

Tél. : +33 (0)5 61 11 02 60
Fax : +33 (0)5 61 22 94 80


Contactez nous par mail

Plan des locaux

© 2016 - Sciences Po Toulouse


Webmestre | Mentions légales | DocuRepro