Recherche

Jérémie NOLLET, Double Lauréat de Prix de Thèse


le 16 janvier 2012

couronne20de20laurier.gif

couronne20de20laurier.gif


Jérémie NOLLET, Maître de Conférences à l'IEP de Toulouse et Chercheur au LaSSP,
est double lauréat :
 
- du Prix de Thèse 2010 de la Faculté - Université Lille 2

- du Prix de Thèse 2010 de l'Ecole Doctorale des Sciences Juridiques, Politiques et de Gestion (ED74)

 
C'est la première fois qu'un Docteur remporte les deux Prix de Thèse.

Félicitations !


********************


Thèse de doctorat en science politique présentée et soutenue publiquement le 7 décembre 2010, Université Lille 2 sous la direction du Pr. Pierre MATHIOT
 
Mention très honorable, avec les félicitations du jury à l'unanimité
 
Des décisions publiques « médiatiques » ?
Sociologie de l'emprise du journalisme sur les politiques de sécurité sanitaire des aliments

Membres du jury :
  • Jean-Gabriel CONTAMIN, professeur de science politique, Université Lille II
  • Vincent DUBOIS, professeur de science politique, IEP de Strasbourg
  • Érik NEVEU, professeur de science politique, IEP de Rennes (rapporteur)
  • Pierre MATHIOT, professeur de science politique, IEP de Lille (directeur de thèse)
  • Caroline OLLIVIER-YANIV, professeure de sciences de l'information et de la communication, Université Paris Est-Créteil Val de Marne (rapporteure)
  • Yves SUREL, professeur de science politique, Université Paris II

Résumé :
Les médias font-ils les décisions publiques ? Cette conception d'un pouvoir du journalisme sur les politiques publiques est répandue parmi les « décideurs ». Elle est aussi présupposée par les théories de l'agenda et de la construction sociale des
problèmes.
La réalité du phénomène est cependant plus complexe : ce pouvoir n'est ni uniforme ni unidirectionnel. Il repose sur la contribution active et variable des agents politiques et administratifs qui produisent ces décisions. La question s'en trouve alors reformulée : dans quelle mesure la production des décisions publiques peut-elle se faire en fonction du champ journalistique ?
Pour y répondre, la thèse propose une sociologie des logiques spécifiques de prise en compte de la médiatisation dans les activités décisionnelles au sein des champs politique (dans les cabinets ministériels et au Parlement) et administratif (dans les administrations centrales des ministères).
L'élaboration de ce cadre théorique, au croisement de la sociologie du journalisme et de celle de l'action publique, s'appuie sur l'analyse de la gestion politicoadministrative de la maladie de la « vache folle » en France dans les années 1990. Il s'agit de restituer l'importance que les responsables de l'exécutif (en particulier les ministres de l'Agriculture, de la Consommation, de la Santé, mais aussi le Premier ministre et le président de la République), les parlementaires et les hauts fonctionnaires ont pu accorder aux enjeux médiatiques jusque dans leurs pratiques décisionnelles.
Il apparaît ainsi que les décisions les plus « médiatiques » sont le produit de la prise en charge des dossiers les plus emblématiques selon les logiques d'action des agents les plus dépendants des enjeux de légitimation dans le champ journalistique : les principaux ministres et leurs conseillers.

Mots-clés :
Journalisme. Politiques publiques. Cabinets ministériels. Parlement. Administration.
Communication politique. Communication publique. Risques. Vache folle

Rédigé par VERONIQUE LEROUX-GENTE

Mise à jour le 21 janvier 2015


 

Sciences Po Toulouse
2 Ter Rue des Puits Creuses
CS 88 526 - 31685 Toulouse CEDEX 6

Tél. : +33 (0)5 61 11 02 60
Fax : +33 (0)5 61 22 94 80


Contactez nous par mail

Plan des locaux

© 2016 - Sciences Po Toulouse


Webmestre | Mentions légales | EasyRepro