Le Parcours Risques, sciences, environnement et santé


du 24 juin 2020 au 17 juillet 2020

Découvrez le parcours Risques, sciences, environnement et santé pour apprendre à gérer les risques et les incertitudes liées aux enjeux environnementaux, sanitaires ou industriels et animer les instruments et les politiques qui en découlent.

CARTE D’IDENTITÉ DU PARCOURS :


 

DESCRIPTIF

La crise climatique nous oblige à décloisonner les savoirs et les façons d’agir et à repenser les liens entre les sociétés, les sciences et la nature. Centré sur la question des risques, ce parcours les aborde sous diverses déclinaisons en insistant sur leurs entremêlements. Il s’appuie à la fois sur des enseignements de type académique mais également sur des savoirs et des compétences plus professionnels et pratiques.
 
 

OBJECTIFS

Le parcours ambitionne de former des cadres pour gérer les risques et les incertitudes liées aux enjeux environnementaux, sanitaires ou industriels et animer les instruments et les politiques qui en découlent (RSE, Agendas 21, Plans Climat-Energie Territoriaux, diagnostics territoriaux, bilans carbone, stratégies de développement durable, retours d’expérience, cartographies de controverses, etc.).
 
 

COMPETENCES

Maîtriser les théories et concepts liés à la crise climatique (transition, risques, développement durable, biodiversité, santé ou justice environnementale…). Acquérir des compétences et des outils pratiques pour y répondre (SIG, organisation ou cartographie des controverses, bilans carbone...). Développer des capacités d’animation, de coordination, d’évaluation d’un projet lié à la crise climatique.

PROFESSIONNALISATION ET DÉBOUCHÉS


Exemples de métiers exercés par les diplômé·e·s issu·e·s du parcours :
 
Chargé de mission tourisme, chargé de projet « Trophées pour la biodiversité », conseillère mobilité, consultante en mobilité durable, chargée de mission sensibilisation au développement durable.

Suivi des diplômé·e·s à 6 mois :

  • 84% Taux d'insertion professionnelle
  • 25% Taux de poursuite d'études
  • 7% Diplômé.e préparant un concours

Stages crédités :

 
Un stage de 4 mois minimum (6 mois maximum) au 2ème semestre de la 5ème année entre mi-janvier et fin août.

Exemples d’ateliers professionnalisants :
 
Suivi et évaluation du débat public autour de la troisième ligne de métro à Toulouse pour le compte de la CNDP, réalisation d’une étude sur les enjeux de la création d’un service public européen d’Océanographie opérationelle pour le compte de Mercator Océans...

Profil des enseignant·e·s extérieur·e·s :
 
Universitaires (en géographie - aménagement, en Sciences de l’information, en Droit privé), chargés de recherches à l’INRA en économie, consultants dans le domaine du développement...
 
 

TEMOIGNAGES


Ce parcours est tout particulièrement destiné à celles et ceux qui veulent répondre dans leur vie professionnelle à la crise climatique et aux enjeux multiples qu’elle soulève. La formation vise ainsi à donner à la fois des savoirs conceptuels, des compétences plus pratiques mais surtout une certaine gymnastique d’esprit (penser les problèmes de manière décloisonnée, intégrée et savoir se défaire des « grands partages » qui séparent la « nature » de la « culture » ou la « société » de la « technique ») qu’il s’agira d’appliquer dans de nombreux secteurs.

Julien Weisbein, responsable du parcours
Je ne connais personne qui n’ait pas été changé par cinq ans de scolarité à l’IEP. L’approche interdisciplinaire est véritablement un plus : elle nous permet, une fois notre diplôme obtenu, de comprendre les tenants et les aboutissants de toute situation. C’est inestimable, autant dans une vie professionnelle que personnelle. La Répression des Fraudes, où je travaille, est typiquement le genre d’administration où ce cursus interdisciplinaire est un atout. Le matin, il faut savoir pourquoi une bactérie est dangereuse. Le midi, pourquoi telle pratique est anticoncurrentielle et le soir, lire des jurisprudences pour sanctionner la pratique en question. Ce parcours, entre sciences et société, est un cursus parfait pour ce genre de carrières et dont je mobilise les enseignements tous les jours.

Antonin, diplômé 2018, inspecteur de la concurrence, de la consommation et de la Répression des Fraudes

Rédigé par LISE BARAZER

Mise à jour le 24 juin 2020


 

Sciences Po Toulouse
2 Ter Rue des Puits Creuses
CS 88 526 - 31685 Toulouse CEDEX 6

Tél. : +33 (0)5 61 11 02 60
Fax : +33 (0)5 61 22 94 80

© 2016 - Sciences Po Toulouse


Webmestre | Mentions légales | EasyRepro