Lucien Moissonnier-Benert, un lauréat de l’Institut de l’engagement à Sciences Po Toulouse


le 25 octobre 2018

 

Photo_Lucien_Moissonnier.jpg

Photo_Lucien_Moissonnier.jpg


Après un cursus franco-allemand, une licence d’histoire et un service civique en tant que médiateur culturel pour la métropole de Strasbourg, Lucien Moisonnier-Benert vient d’intégrer le master études culturelles de Sciences Po Toulouse via un partenariat avec l’Institut de l’engagement.

Ce jour-là, Lucien termine tout juste sa matinée de cours au conservatoire de Toulouse. Fils d’une enseignante chercheuse et d’un passionné de chant, il a appris à aimer la musique dès le plus jeune âge. Il pratique le clavecin et a repris le chant depuis deux ans. L’importance de la musique baroque dans la ville rose a été déterminante au moment de choisir Sciences Po Toulouse. « Enfant hyperactif », Lucien s’est aussi très vite passionné de football. Simple vecteur de socialisation dans les cours de récréation strasbourgeoises, le sport devient sa deuxième passion. Jusqu’à l’année dernière, il entraine une équipe de moins de 11 ans du F.C. Kronenbourg, club sa ville natale. Depuis son entrée à Sciences Po Toulouse, il a rejoint le Tout Puissant Tolosa, association football de l’établissement.

Valoriser des parcours atypiques


Créé en 2012, l’Institut de l’engagement permet à des jeunes aux parcours atypiques de valoriser leurs expériences non académiques. Musicien, étudiant en service civique et entraineur de football, Lucien était donc le candidat idéal. Medhi El Ouar, aujourd’hui en cinquième année à Sciences Po Toulouse et ancien camarade de licence de Lucien, l’a orienté vers l’association. En candidatant à l’Institut de l’engagement, Lucien espérait y trouver un encadrement, un tremplin et une possibilité d’enrichir son réseau de connaissances. Il reconnait ne pas être un élève modèle mais au parcours original entre France, Allemagne et Suisse.

Mettre en avant des qualités non académiques

L’Institut de l’engagement propose à ses lauréat·e·s trois formes d’accompagnement : l’intégration d’une école partenaire, comme Sciences Po Toulouse, l’aide à la recherche d’emploi ou le soutien à la création d’activité. Chaque lauréat·e est épaulé·e par un parrain ou une marraine quel que soit son projet. D’autre part, l’Institut met en place des Universités de l’engagement, troncs communs de conférences, ateliers et rencontres, afin de permettre aux lauréat·e·s de tisser un réseau et d’obtenir les clefs nécessaires à la réussite de leur projet. Comme Sciences Po Toulouse, établissements d’enseignement supérieur et employeurs souhaitent valoriser sens des responsabilités, capacité d’initiative et esprit d’équipe. Autant de qualités que Lucien a pu développer pendant son service civique de neuf mois à la ville de Strasbourg.
À 22 ans, Lucien voit, à travers le master études culturelles de Sciences Po Toulouse, une voie d’accès vers les collectivités de métropoles pour lesquelles il aimerait travailler. Sa passion pour la musique le pousse également vers les grandes institutions culturelles comme l’Opéra Garnier. Pour l’heure, il concilie musique, sport et études dans une classe qui lui a consacré un « très bon accueil ».

Rédigé par CECILE MARCHAND

Mise à jour le 26 octobre 2018


 

Sciences Po Toulouse
2 Ter Rue des Puits Creuses
CS 88 526 - 31685 Toulouse CEDEX 6

Tél. : +33 (0)5 61 11 02 60
Fax : +33 (0)5 61 22 94 80


Contactez nous par mail

Plan des locaux

© 2016 - Sciences Po Toulouse


Webmestre | Mentions légales | DocuRepro