Formations

Master mention Science Politique - parcours "Etudes culturelles (culture, média et politique)"


Formation LMD


Nature :
Formation diplômante
Année de sortie :
Bac + 5
Ville(s) :
Toulouse (IEP)
Durée des études :
2 semestres (60 ECTS)

Accessible en :

Formation initiale
Formation continue

Objectifs

Forte d’une tradition de recherche étroitement liée aux universités britanniques et états-uniennes, Science Po Toulouse a été l’une des premières institutions de recherche et d’enseignement à initier en France des séminaires consacrés aux cultures populaires et minoritaires (Cultural studies dont les subaltern studies, gender studies ou audience studies...). Le master de recherche et d’études Culturelles (Cultural Studies) de Science Po Toulouse prolonge cette tradition et propose une formation ambitieuse aux métiers de la culture, des médias et de recherche pour former des cadres opérationnels généralistes dans le secteur des arts et de la culture lato sensu, du tourisme, de la communication et des médias. Formation appuyée sur les travaux de recherche du LassP, la culture est ici entendue dans une acception large incluant outre les arts, le livre et l’édition, le patrimoine et le spectacle vivant, les cultures populaires dont le cinéma, le rock, la BD, les cultures minoritaires (locales, étrangères, médiatiques, queer, etc.). L’éventail des débouchés est large (enseignement et recherche en sciences politiques et sociales, chargé de mission, administrateur, consultant, porteur de projets, chargé de communication, de relations publiques en matière culturelle – établissements publics et privés, manifestations artistiques d’envergure, collectivités territoriales, médias et nouveaux médias, édition…). Outre les indispensables connaissances techniques et l’approfondissement de leur culture de sociologie politique, de droit et d’économie de l’art et de la culture, de sociologie des médias et de la communication, en s’appuyant sur la sociologie des œuvres ou de la réception et la collaboration active de professionnels reconnus, les étudiants acquièrent par la pratique et développent des savoirs et savoir-faire, des protocoles et documents originaux et innovants pour améliorer la connaissance des publics des produits et institutions culturels (bases de données, enquête par sondages, focus groups…), pour optimiser leur communication tant interne qu’externe (usages de TIC, RH), pour cerner leurs environnements économiques et politiques, pour développer des capacités de travail en équipe et sur projets professionnels.

 

Filière à la fois sélective (limitée à 25 étudiants, dont 4 à 7 étudiants qui se destinent à la recherche) et innovante, le master Etudes Culturelles (Cultural Studies) de Science Po Toulouse multiplie les partenariats et innovations pédagogiques (le master Etudes Culturelles est notamment co-fondateur du programme de cours en ligne franco-espagnol MIRO, stages de terrain, voyages d’études, binômes chercheurs/professionnels, visites rencontres, projets professionnalisants, cours hors les murs, jeux de rôles, grandes conférences d’invités prestigieux J-.J Aillagon, en 2017 : James C. Scott de Yale University, M. Schudson de Columbia University...,...). Le master Etudes Culturelles s’ouvre ainsi aux métiers émergents et à l’international en bénéficiant des externalités des recherches menées au LASSP.

On compte parmi les anciens du master de recherches et d’études culturelles de Sciences Po Toulouse aussi bien des enseignants chercheurs (Clémentine Berjaud, maîtresse de conférence en science politique à l’Université de Paris 1 Sorbonne ou Flora Bajart, chercheure au CNRS) que quelques artistes (Sylvain Duthu du groupe Boulevard des airs) en passant par des administrateurs, programmateurs, porteurs de projets, chargé de mission et de projet dans les domaines de l’événementiel, des festivals, de la culture, du tourisme, de la communication et des médias et dans les établissements tant publics, privés que para-publics. Une majorité croissante des anciens diplômés travaille dans les grandes métropoles, à Paris ou à l’étranger. Les étudiants peuvent intégrer, le plus souvent en se réinscrivant dans une préparation spécifique, la fonction publique, en tant que cadres A via les concours d’administrateurs des établissements culturels (partenariat avec le TNT), des IRA, d’attachés territoriaux ou via des concours spécifiques (dont plusieurs dans l’éducation nationale, CAPES et agrégation sciences économiques et sociales, documentation …) ou en tant que contractuels dans les collectivités territoriales.

Les étudiants qui suivent en sus les trois séminaires Recherche réalisent des travaux de science politique au plus haut niveau portant sur la culture, les médias et les journalistes, les phénomènes de socialisation et d’engagement politiques ainsi que les opinions publiques, entendus dans une acception large et peuvent ensuite prétendre suivre une thèse au plus haut niveau. Les diplômés du master Etudes Culturelles de Science Po Toulouse ont ainsi obtenu par le passé des contrats doctoraux à l’université de Toulouse mais aussi dans d’autres universités (EHESS, autres IEP). Grâce au tronc commun les étudiants ne souhaitant plus poursuivre en thèse reconvertissent profitablement les compétences acquises vers d’autres débouchés professionnels.

L’équipe pédagogique compte une vingtaine d’intervenants professionnels associés à une douzaine d’enseignants et chercheurs habilités à diriger des recherches parmi les plus reconnus et publiant au plus haut niveau dans les domaines concernés, dont quatre collègues en poste à l’étranger, deux professeurs émérites et trois Directeurs de Recherche au CNRS.

 

Et après ?

Débouchés professionnels
Voie recherche: enseignement et recherche en sciences sociales
Les étudiants de la filière Recherche suivent des enseignements professionnalisants et peuvent ainsi s’orienter également vers les métiers et secteurs du Master Etudes culturelles.

Voie professionnelle: Il s’agit d’une formation ambitieuse aux métiers de la culture pour préparer des cadres opérationnels généralistes dans le secteur des arts et de la culture lato sensu, qui pourront faire valoir leur expertise dans le milieu institutionnel (villes, régions, départements) et privé dans le domaine de la culture, des médias, du tourisme...
Etant donné les spécificités de recherche au Laboratoire des sciences sociales du politique de l'IEP de Toulouse, la culture est entendue dans une acception large (Cultural studies) incluant les cultures populaires dont le cinéma, le rock, l’édition jeunesse, etc. et les cultures minoritaires.

Exemples de métier : chargé de mission, administrateur, consultant, porteur de projets, chargé de communication, de relations publiques en matière culturelle – établissements publics et privés, manifestations artistiques d’envergure, collectivités territoriales, nouveaux médias, tourisme…
Statistiques
Doctorat (parcours recherche)
Niveau(x) de recrutement :
Bac + 4

Conditions d'accès

Pour les candidats non francophones :
Une attestation de niveau de langue française (niveau B1 exigé, C1 vivement recommandé)

Liste des tests acceptés :
  • Test de Connaissance du Français (TCF)
  • Diplôme d'Etudes en Langue Française (DELF/DALF)

Seuls les étudiants optant pour le mémoire de recherche à l'UE 4 doivent fournir la pièce "projet de recherche (3 à 5 pages maximum)"

admission

Candidater

Inscriptions administratives 2018-2019 :
nouveautés

Capacités d'accueil [PDF - 829 Ko] (délibération du CA de l'IEP)
Capacités d'accueil (délibération du CA de l'UT1)

Organisation générale des études

Master 1
Semestre 1 UE1 ENSEIGNEMENTS FONDAMENTAUX 40h - 8 ects Politiques culturelles
Contenu

NC

T. Hélie, E. Darras et C. Riou 20h - 4 ects Droit de la culture
Contenu

Un chapitre de 6 heures sera consacré à une initiation au droit de la propriété intellectuelle dans le contexte du secteur culturel (fondamentaux du droit d'auteur et du droit des marques).

V. Larrosa 20h - 4 ects UE2 ENSEIGNEMENTS DE SPECIALITES 80h - 17 ects Financement et montages de projets (1)
Contenu

Cet atelier pratique proposé sur l'année entière permet aux étudiants d'aborder la conception et la réalisation d'un projet culturel. Pensé sur l'année entière, il aboutit à deux jours d'événements autour de “l'émergence artistique en région toulousaine”.

  • Réalisation d'un événement culturel : définition du projet, inscription dans un territoire, recherches de financements publics et privés, budget, planning, communication, coordination d'une équipe, logistique...
  • éclairages théoriques à l'occasion de chaque étape du projet
  • Découverte d'outils de conduite d'un projet (budgets, contrats, paies, dossiers de subvention)
  • Rencontres de professionnels
V. Lizop 20h - 4 ects Gestion et programmation des événements culturels
Contenu

Le séminaire traitera des événements culturels d'un point de vue théorique et pratique, en s'appuyant sur de nombreux exemples concrets. Il s'agira de faire comprendre aux étudiants dans quels contextes s'inscrivent les événements culturels, en lien avec les politiques culturelles et les enjeux de développement territorial. Les principaux enjeux seront traités à la fois dans une approche transversale (éducation artistique et culturelle, enseignements artistiques, transversalité des politiques publiques) et par discipline (danse, musique et théâtre).

Les aspects de gestion et d'administration des événements culturels seront également abordés : les différentes étapes de l'organisation d'un événement, les outils et formalités de gestion (contrats, obligations légales, budgets, recherche de subventions, etc.), les différents métiers relatifs à l'organisation d'événements (artistique, communication, programmation, administration).

A. Couty 20h - 4 ects Economie de la culture
Contenu

NC

C. Grauby, F. Charbonnier et J-L Guy 20h - 4 ects Etudes de cas professionnels
Contenu

NC

: E. Darras, C. Mennesson, A. Peneranda et C. Riou20h - 5 ects UE3 SOCLE COMMUN 30H - 30 ECTS Anglais
Contenu

NC

à définir 20H - 2 ECTS
Techniques de la recherche
Contenu

NC

à définir 10h - 2 ects
Semestre 2 UE4 ENSEIGNEMENTS FONDAMENTAUX 40h - 10 ects Cultures et pouvoirs
Contenu

Le  tournant  des Cultural Studies mais surtout leurs débouchés sociologiques plus récents (audience studies, LGBTQ studies, post colonial or subaltern studies…) permettent  le dépassement des fausses oppositions académiques et ouvrent de nouvelles perspectives pour comprendre le rôle des cultures populaires (médias dominants, contes de fées, fiction, musique, gastronomie…) dans la domination des hommes sur les femmes, du Nord sur le Sud, de Paris sur les « provinces »,  de la « haute culture » sur les « arts mineurs »…  mais aussi les résistances « ordinaires ».

E. Darras 20h - 5 ects Sociologie des pratiques culturelles
Contenu

NC

P. Coulangeon, C. Mennesson et O. Philippe 20h - 4 ects UE2 ENSEIGNEMENTS DE SPECIALITES 60h - 15 ects Financement et montages de projets (2)
Contenu

Cet atelier pratique proposé sur l'année entière permet aux étudiants d'aborder la conception et la réalisation d'un projet culturel. Pensé sur l'année entière, il aboutit à deux jours d'événements autour de “l'émergence artistique en région toulousaine”.

  • Réalisation d'un événement culturel : définition du projet, inscription dans un territoire, recherches de financements publics et privés, budget, planning, communication, coordination d'une équipe, logistique...
  • éclairages théoriques à l'occasion de chaque étape du projet
  • Découverte d'outils de conduite d'un projet (budgets, contrats, paies, dossiers de subvention)
  • Rencontres de professionnels
V. Lizop 20h - 5 ects Conservation et Patrimoine / sociologie politique
Contenu

Le cours s’articule autour de trois questions. La première, historique, évoque l’émergence de la conscience patrimoniale à la Renaissance et la constitution de la règlementation depuis l’époque révolutionnaire. La seconde sera la mise en place des principes, structures et règlements en matière de conservation et de protection patrimoniales : les théories, la déontologie, les pratiques. Une étude de cas sur les enjeux du patrimoine religieux, thème d’une actualité extrême, permettra de rendre concrètes ces questions, afin de comprendre comment le statut de certains objets ou monuments a une incidence directe sur leur gestion patrimoniale, leur conservation, leur restauration, leur muséalisation et leur médiation auprès des publics. Les rencontres avec des professionnels du patrimoine permettent d’aborder les nouvelles mutations des processus de patrimonialisation, les actions concrètes des services Etat/Région.

Conservation et patrimoine : M-H Sangla ou Sociologie Politique : E. Darras et C. Mennesson 20h -5 ects Outils numériques et communication appliqués à la culture
Contenu

Ce module propose une initiation aux méthodes professionnelles de la mise en page de documents et une présentation de la chaîne graphique en général.Initiation aux bases théoriques et pratiques de la PAO. Utilisations de base des logiciels de la Mastercollection Adobe, InDesign et Photoshop. Une évaluation des savoirs théoriques a lieu en fin du module.

R. Hertel, A. Pénéranda 20h - 5 ects UE3 SOCLE COMMUN 40H - 5 ECTS Anglais
Contenu

NC

à définir 20H - 3 ECTS
Insertion professionnelle
Contenu

NC

à définir 20h - 2 ects
Master 2
Semestre 1 UE1 ENSEIGNEMENTS FONDAMENTAUX 40h - 8 ects Sociologie des professions culturelles et artistiques
Contenu
Cet enseignement est basé sur l'approche ethnographique de longue durée mise en oeuvre par les deux enseignants, à la fois sociologues et danseur (Sorignet) ou musicien (Perrenoud) professionnels. On y abordera les principaux thèmes qui balisent la sociologie contemporaine du travail artistique et permettent en outre de penser les inégalités sociales à une plus grande échelle : historicisation de la figure sociale de l'artiste, déconstruction des notions de « talent » ou de « vocation », analyse de la formation des catégories de classement socio-esthétique, de la naturalisation des inégalités, de la généralisation d'une précarité « créative », et de l'euphémisation des rapports de domination.


Plan de cours M. Perrenoud (4 modules de 2h30) :
1. Art et travail : les " paradoxes " du travail artistique

2. Vocation, biens symboliques, singularités : les économies symboliques du travail dans les arts, la culture, et au-delà

3. Auto-entrepreneuriat, pluriactivtié, " gig economy " et plateformes : le paradigme de l’artiste ordinaire comme avenir du travail ?

4. Enquêter sur un groupe professionnel artistique : les musiciens en France et en Suisse



Bibliographie :
Perrenoud Marc, Les musicos, Paris, La Découverte, 2007
Sorignet Pierre-Emmanuel, Danser, Paris, La Découverte, 2009
P.-E. Sorignet, M. Perrenoud 20h - 4 ects Genres et groupes minoritaires
Contenu

NC

C. Mennesson et O. Philippe 20h - 4 ects UE2 ENSEIGNEMENTS DE SPECIALITÉS 100H - 17 ects Histoire de l'art
Contenu

Le cours se fonde sur l'une des périodes majeures de l'histoire de l'art occidental, la Renaissance Italienne. Il s'agira d'aborder ce mouvement de manière thématique en s'interrogeant sur des notions et des principes aussi divers que : la définition de la Renaissance, l'invention du statut de l'artiste, la naissance de l'histoire de l'art, le développement de l'archéologie, la naissance d'une conscience patrimonialeâ€? Cette diversité des approches permettra de s'interroger sur les différentes méthodes utilisées en histoire de l'art – l'histoire culturelle de l'art et l'histoire sociale de l'art par exemple.

J. LUGAND 20h - 4 ects Enjeux juridiques des pratiques culturelles
Contenu

nc

V. Larrosa 20h - 4 ects Ressources humaines
Contenu

L'objectif du cours est de comprendre et d'identifier les liens entre stratégie et management des ressources humaines dans les organisations publiques et privées du secteur culturel. Le cours abordera les thématiques suivantes : l'emploi, les rémunérations, le développement humain et social, le droit du travail. Il s'agira de comprendre l'impact du management sur les relations sociales et de connaître la fonction GRH et ses principales dimensions.

A. Peneranda 20h - 4 ects Financement et gestion des équipements culturels
Contenu

1 – principes et modalités du financement public et privé du secteur culturel Le modèle économique des politiques culturelles en France repose à 90% sur des aides publiques s'articulant sur des financements croisés (Europe, Etat et collectivités territoriales). Dans un contexte de restrictions budgétaires comment appréhender les logiques d'intervention de ces différents partenaires et se positionner intelligemment dans cet échiquier ? Un focus sera apporté sur le mécénat culturel.

2-2 - Economie de production du spectacle vivant : Tva culturelle, Intermittence… Montage d'une production théâtrale : Élaboration d'un budget de production, droits d'auteur, engagement de personnel, notions de communication et de diffusion d'un spectacle...........
Apport théorique et choses plus pratiques également. Communication de documents de travail (contrats d'engagement , de cession, matrice de budgets...) qui seront autant d'outils pour leur vie professionnelle. Proposition d'ouverture à d'autres disciplines notamment la musique qui semble être un champ artistique auquel tiennent les étudiants.

M. Attard, S. Judé 20h -2 ects Mutation des pratiques et politiques culturelles
Contenu

Ce séminaire entend rompre avec certains lieux communs et fausses oppositions professionnelles : haute et basse culture, amateurs et professionnels, culture et médias, culture et sport, offre et demande, démocratie et démocratisation culturelles... Il revient mais autrement sur ces enjeux fondamentaux pour l'avenir des métiers de la culture. Le séminaire, sa raison sociale l'indique, insiste particulièrement sur l'indissociabilité des pratiques et politiques culturelles, des dispositions et des dispositifs. L'intérêt pour le cinéma dit d'art et d'essai, comme pour tel patrimoine, le rap ou l'opéra peut s'inscrire dans l'histoire longue ou dépendre d'un héritage familial mais il ne peut perdurer qu'au travers de l'entretien de ces dispositions favorables (au cinéma, aux musées, à la BD ou à l'opéra) par des politiques (publiques, associatives, médiatiques, privées) idoines. Un « public » (du théâtre d'avant-garde ou classique, du nouveau roman comme d'un festival punk, d'un jardin public, d'un match de foot ou d'un musée du costume...) s'avère lui-même être le produit et le vecteur de ces politiques. L'internationalisation, le numérique, les nouveaux médias et la dérégulation mais aussi le désinvestissement des Etats, l'urbanisation, le vieillissement des populations européennes, la hausse du niveau culturel... transforment en profondeur les rapports à la culture que les étudiants analyseront également en pratique à partir d'études de cas réalisées en groupe. On mobilisera dans ce but plus particulièrement les outils d'évaluation des publics (audit, statistiques, questionnaires, entretien, livre d'or...).

E. Darras, C. Mennesson et A. Peneranda20h - 3 ects UE3 SOCLE COMMUN 20H - 2 ects Anglais
Contenu

Outre de favoriser la pratique fluide de l'anglais, les cours ont pour objectif de sensibiliser les étudiants à l'anglais « international » (tel qu'employé dans les organisations internationales) à travers un certain nombre de mises en situation (négociation, situations de courriers professionnels, présentations et réunions…).

M. Madbouly 20H - 2 ECTS
Semestre 2 UE4 REDACTION D'UN MÉMOIRE 10 ects Option 1 Mémoire de recherche
Mémoire recherche 6 ects Soutenance 4 ects
Option 2 Mémoire professionnalisant
Mémoire professionnalisant 10 ects
UE5 ENJEUX ET PRATIQUES DES METIERS DE LA CULTURE   Mémoire professionnalisant 65h
Édition, édition numérique livres, disques, jeux vidéos
Contenu

1. Le métier d'éditeur à l'âge industriel : ce qu'il reste d'artisanal dans la production des livres, les divers métiers impliqués (préparation de texte, traduction, correction, mise en page, graphisme, production, /commercialisation, financement, communication) et les rapports de collaboration et de concurrence entre les différents pôles responsables de l'institution d'une ligne éditoriale
2. L'espace de l'édition indépendante (de Maspero à nos jours) ou Comment raconter le dernier demi-siècle d'histoire politique au travers de la production éditoriale

Les métiers du métier d'éditeur

I. Introduction : Ce que « faire un livre » veut dire / Un collectif des métiers de l'édition / Quand l'édition intégrait la librairie ou l'imprimerie / Les métiers de l'édition à son stade industriel alors que perdure un stade artisanal
-- 1. Les manuscrits qui arrivent par la poste les projets recommandés et les commandes
-- 2. Le rôle du « comité de lecture »
-- 3. La fonction de direction de collection
-- 4. Quelques exemples de manuscrits arrivés par la poste et de projets recommandés de commandes
-- 5. La réédition : a) une politique de fonds ; b) la mesure d'un classique ; c) indices de changements sociopolitiques
-- 6. Changement de politique (pas seulement éditoriale)
-- 7. Anomalies éditoriales
-- 8. Multiple réédition

II. Le livre avant le texte
-- 1. Les contrats
-- 2. La diffusion-distribution
-- 3. La ligne graphique
-- 4. Le titre
-- 5. Un texte de quatrième
-- 6. Un prix

III. Le travail sur le texte
-- 1. La traduction
-- 2. Le (re)montage de sommaire
-- 3. La constitution d'appareil de note, d'annexes, etc.
-- 4. La préparation de copie

IV. La mise en pages et après
-- 1. La mise en page
-- 2. La correction

V. La promotion
-- 1. Attaché de (la) presse (en déclin)
-- 2. L'importance de la librairie


Deuxième session (4h)

Comment naissent, se perpétuent et meurent les maisons d'éditions
(Espace francophone, 1826-2016)

Introduction : ladite « chaîne du livre »

I. Principaux groupes d'édition responsable de la production en littérature générale

II. Principaux groupes de diffusion-distribution

III. Chronologie 1826-201 des principales créations, fusions et rachats des éditeurs et diffuseurs-distributeurs assurant la production de littérature générale

IV. Différentes manières de commencer, de persévérer et de fini d'être éditeur




Ce module propose une initiation aux méthodes professionnelles de la mise en page de documents et une présentation de la chaîne graphique en général.Théorie et mise en pratique des méthodes de retouche d'image et de mise en page professionnelles. Utilisation des logiciels InDesign et Photoshop.

T. Discepolo et C. Thorel 15h - 5 ects Industries culturelles
Contenu

Les interventions porteront sur le domaine du cinéma. La première intervention sera centrée sur le secteur cinématographique considéré sous l’angle de la production et de la « création » ; on s’interrogera notamment sur la diversité de la production en attachant une importance particulière aux contraintes économiques propres à cette activité culturelle et aux variations nationales. La seconde intervention traitera des consommations et des goûts cinématographiques en France, en relation avec les débats contemporains qui traversent l’analyse sociologique des pratiques culturelles.

J. Bajon, J. Duval 15h - 5 ects Patrimoine et spectacle vivant
Contenu

Pôles majeurs du budget du ministère de la culture et des missions des DRAC, le spectacle vivant/création, ses multiples déclinaisons et le(s) patrimoine(s), relèvent de processus historiques bien différents. Pourtant, les nouveaux enjeux de ces deux secteurs culturels et économiques se manifestent notamment dans leurs modalités d’interactions : patrimonialisation du travail artistique et processus de création au service de la médiation patrimoniale. Les rencontres avec des professionnels de la DRAC, des services départementaux et municipaux et d’autres structures culturelles et patrimoniales permettrontd’aborder très concrètement ces nouvelles mises en oeuvre.

C. Riou et P. Vilaisarn 10h - 5 ects Enjeux des pratiques interculturelles dans les institutions culturelles (FOAD)
Contenu

Ce cours présente la notion d'interculturalité à travers, d'une part, l'histoire et les mutations des dynamiques qui existent entre la-les culture-s des individus, des groupes dans une société plurielle ; d'autre part, à travers les disciplines qui l'analysent. A cette approche théorique est associée la notion de management à partir d'une réflexion sur le tourisme interculturel, les questions qu'il soulève au sein d'un nouvel espace de communication et de déplacements.

Ce cours a été dispensé entièrement à distance, par le biais d'une plateforme Moodle. Deux classes virtuelles d'une heure chacune ont été organisées pour permettre une rencontre entre l'enseignante et les étudiants, disposer d'un espace de discussion. Un glossaire collaboratif a été construit autour des notions principales rattachées à la question de l'interculturalité. L'évaluation finale a consisté en la réalisation d'un dossier d'analyse de la prise en compte de la question interculturelle (organigramme interne, projet culturel du musée, politique des publics ou tout autre aspect spécifique) dans une institution patrimoniale ou muséale au choix de l'étudiant. Le rendu était composé du dossier rédigé avec un accès aux sources et documents de l'enquête. Un pré-dossier pouvait être envoyé pour correction avant l'attribution d'une note définitive.


Compétences du cours

• Compétences générales
- Savoir définir la notion d'interculturalité
- Prendre en compte la question interculturelle dans une situation donnée
- Interpréter la diversité sociale et culturelle dans un cadre professionnel
- Identifier les besoins culturels d'un public spécifique

• Compétences méthodologiques
- Monter un dossier de données
- Gérer les données (tri, organisation des données pertinentes)
- Mobiliser une bibliographie pour une analyse spécifique
- Utiliser une terminologie adaptée
- Respecter les normes rédactionnelles demandées

M.H Sangla 10h - 2 ects Musiques actuelles et évènements culturels
Contenu

Présentation globale du secteur (le disque / La scène ) et de ses actuels bouleversements (concentration des structures en France, pratique du 360, recul des financements publics).Et donc des conséquences à court terme de ces changements en cours sur l’organisation du secteur.
Mon expérience dans le secteur des Musiques Actuelles tourne autour de 2 activités : - Programmation et suivi de production pour la salle le Bikini et autres salles
- Programmation et direction de production du Festival Le weekend des Curiosités (co-production Le Bikini-Bleu Citron) et programmation d’autres festivals dans la region (Limoux, Montauban, Albi …)
Ces expériences se déroulent dans le secteur privé, que la forme des structures avec qui je travaille soit commerciale ou associative.
Par conséquent je peux essentiellement parler du secteur privé des musiques actuelles, même si je peux mettre en parallèle privé et public.
Je pensais aborder les sujets suivants :
1 - Fonctionnement d’une salle de musiques actuelles telle que le Bikini (Privé) et d’une salle comme Paloma à Nimes (publique) : part de création, de diffusion …
2 - Etudier et faire réaliser un budget de production de concert.
3 - Montage d’un festival de Musiques actuelles (Implantation, Postes budgétaires, economie) et plus généralement parler de l’économie des festivals en France.

S Levy Valensi 15h - 5 ects
Mémoire recherche 60h
Sociologie politique approfondie
Contenu

Thème 2019-2020 : La fabrique des habitus. Continuités, conversions, clivages d’habitus
Le séminaire portera cette année universitaire 2019-2020 sur la fabrique ou la socialisation des habitus clivés, la conversion des habitus, dont la radicalisation. Dans ce cadre, nous bénéficierons cette année de la venue au LASSP à Toulouse de B. Lahire, G. Dorronsoro, D. Gaxie, G. Noiriel, et L. Bonelli. Nous questionnerons donc ensemble les théories de l’intersectionnalité en croisant les études des socialisations ethniques, genrées et de classe mais aussi celles religieuses parmi d’autres points aveugles des travaux sociologiques dont le rôle joué par les médias et autres traumatismes biographiques. Le séminaire se poursuivra ensuite sur la socio-analyse. Les étudiant.e.s travailleront sur des études de cas.

E. Darras, C. Mennesson et C. Suaud + séminaires du LASSP 20h - 5 ects Enquêtes
Contenu

Afin de pallier au manque de connaissances spécifiques des étudiants « recherche » du master en matière de journalisme, nous avons décidé depuis la rentrée dernière de modifier notre manière de présenter ces problématiques. Nous avons en effet emmené les étudiants pendant deux jours en mini-stage d'observation à la rédaction de France 3 Midi-Pyrénées. Une dizaine d'entretiens ont été réalisés et de multiples observations réalisées.
Observer le travail journalistique permet en effet d'une part de rendre sensibles les étudiants à des caractéristiques bien connues des sociologues du journalisme mais qu'il est difficile d'intégrer en 20 h : le caractère très collectif du métier qui coexiste avec des rapports variés, voire opposés, de ce même métier ; le caractère très « fragile » du processus de production (qu'on ne peut saisir en n'étudiant que les produits finis dont ils sont le résultat) : assister en régie à un JT catastrophique (absence de liaisons en direct, sujet diffusé sans son, etc.) est ainsi pédagogiquement très « productif ». Par ailleurs, il s'agissait de « normaliser » l'étude du journalisme auprès d'étudiants qui ne travaillent pas sur ce sujet : l'an passé ils ont ainsi pu faire « travailler » des problématiques développées par ailleurs dans leur propre travail (question du genre, sociologie des professions, etc.).
Ce court passage sur le terrain était encadré de séances préparatoires (présentation de la rédaction étudiée, précautions méthodologiques et logistiques, etc.) puis de séances visant à l'exploitation du matériau recueilli (mise au propre des comptes rendus, exploration des pistes d'analyse, conseils bibliographiques). L'évaluation a porté sur une note de recherche (format article scientifique) rédigée collectivement. La qualité de ce travail nous incite à poursuivre sous la même forme cette année en y ajoutant une difficulté supplémentaire (pour les étudiants) qui devront trouver et négocier le terrain (pour cette première année nous l'avons proposé « clés en mains »).

O. Baisnée et D. Marchetti 20h - 5 ects Méthode des Sciences Sociales
Contenu

Le choix d’une méthode d’enquête n’est jamais neutre. D’où l’importance de pratiquer le pluralisme méthodologique et de lier réflexions méthodologique, éthiques et épistémologique pour cet apprentissage du métier de sociologue. Ce séminaire portera cette année plus spécifiquement sur l’impératif réflexif, sur l’auto-socio-analyse du ou de la chercheur.e, à tous les stades de l’enquête depuis la rupture avec les prénotions et construction de l’objet jusqu’à l’écriture finale de l’article scientifique en passant par la charge de la preuve. La méthode ne pouvant s’enseigner ex cathedra le séminaire alterne donc enquêtes in situ (par exemple : observations collectives de meetings, travail sur archives à la délégation régionale de l’INA, entretiens collectifs, objectivations statistiques à partir des dictionnaires biographiques, stage de terrain…) avec des enseignements plus théoriques. L’enquête collective de l’année portera sur « La constitution des listes aux élections municipales ».

E. Darras 20h - 5 ects

Renseignements

Formation initiale Formation continue
Sandrine Gabillard
05 61 11 02 83
master@sciencespo-toulouse.fr
Chloé Romero
05 61 11 56 88
formation.continue@sciencespo-toulouse.fr

Responsables

Eric DARRAS et Christine MENNESSON, Sciences Po Toulouse

Rédigé par JULIEN SAINT LAURENT

Mise à jour le 10 juillet 2020


Renseignements pratiques :

Sciences Po Toulouse
2 ter rue des puits creusés
CS 88526
31685 Toulouse cedex 6

Tél. : 05 61 11 02 60
Fax : 05 61 22 94 80
Courriel
Sur Internet
 

Sciences Po Toulouse
2 Ter Rue des Puits Creuses
CS 88 526 - 31685 Toulouse CEDEX 6

Tél. : +33 (0)5 61 11 02 60
Fax : +33 (0)5 61 22 94 80

© 2016 - Sciences Po Toulouse


Webmestre | Mentions légales | EasyRepro