Recherche

Femmes, féminisme, sionisme dans la communauté juive de Palestine avant 1948


du 21 mai 2012 au 31 octobre 2012

de Isabelle LACOUE-LABARTHE

9782296569669r.jpg

9782296569669r.jpg


Isabelle LACOUE-LABARTHE
est Maîtresse de Conférences en Histoire à l’Institut d’Etudes Politiques de Toulouse et Membre du Laboratoire des Sciences Sociales du Politique (LaSSP).



Cet ouvrage éclaire le public francophone sur une composante singulière de la mythologie nationale israélienne : la figure de la "pionnière" instrumentalisée par le nationalisme sioniste. Il donne des clefs pour comprendre, non seulement les confrontations et les alliances entre nationalisme et féminisme dans la période antérieure à la fondation de l'État d'Israël, mais aussi les débats et les affrontements politiques aujourd'hui.




À la fin du XIXe siècle, des Juifs d’Europe commencent à affluer vers la Palestine avec le désir d’édifier un foyer national juif. Parmi eux, des femmes, qui dans les représentations collectives israéliennes auraient toutes vécu sur un pied d’égalité avec les hommes : l’image attachée à ces pionnières les montre occupées à bâtir des maisons et à paver des routes, à labourer les terres des colonies collectivistes où elles montent la garde, l’arme en bandoulière. Largement diffusée, cette iconographie qui ne correspond en fait qu’à une réalité marginale masque la multiplicité des situations vécues par les femmes.

À partir de l’examen minutieux de sources multiples (écrits, films, affiches…) et d’entretiens avec des témoins directs ou proches, Isabelle Lacoue-Labarthe élabore ici une analyse systématique du stéréotype de « la » pionnière et rend enfin visible la diversité des femmes du Yishouv. Écartées des discours sur le passé, des mères au foyer, des libérales – pour certaines féministes –, des femmes issues des communautés juives de pays arabes sortent ainsi de l’oubli où les reléguait la seule mise en avant des féministes ouvrières.

Cet ouvrage éclaire le public francophone sur une composante singulière de la mythologie nationale israélienne : la figure de la « pionnière » instrumentalisée par le nationalisme sioniste. Il donne des clefs pour comprendre, non seulement les confrontations et les alliances entre nationalisme et féminisme dans la période antérieure à la fondation de l’État d’Israël, mais aussi les débats et les affrontements politiques aujourd’hui.



Éditions L’Harmattan

Collection Bibliothèque du féminisme

ISBN : 978-2-296-56966-9
Mai 2012
376 pages


Rédigé par VERONIQUE LEROUX-GENTE

Mise à jour le 21 janvier 2015


 

Sciences Po Toulouse
2 Ter Rue des Puits Creuses
CS 88 526 - 31685 Toulouse CEDEX 6

Tél. : +33 (0)5 61 11 02 60
Fax : +33 (0)5 61 22 94 80

© 2016 - Sciences Po Toulouse


Webmestre | Mentions légales | EasyRepro