Recherche

Stefano Ugolini : voyage à travers l’histoire de la monnaie


du 10 juin 2019 au 15 juillet 2019

Paru en novembre 2017, The Evolution of Central Banking : Theory and History, de Stefano Ugolini, retrace l’évolution historique et économique des institutions monétaires en s’éloignant de la perspective anglo-saxonne.

Stefano Ugolini : voyage à travers l’histoire de la monnaie

Stefano Ugolini : voyage à travers l’histoire de la monnaie

« Il me semblait très important de comprendre comment les institutions monétaires se sont développées au cours du temps […] notamment dans un moment où le modèle de la banque centrale, tel qu’on l’a connu, est remis en cause », explique Stefano Ugolini, enseignant-chercheur à Sciences Po Toulouse et membre du LEREPS, passé par l’Ecole normale supérieure de Pise et Sciences Po Paris.

S’échapper d’une histoire anglo-centrée des banques centrales

Lorsqu’il parcourt la littérature concernant les banques centrales -alors qu’il travaille pour la Banque centrale norvégienne- Stefano Ugolini relève un discours récurrent : « la banque centrale moderne a été inventée en Angleterre, à partir du XVIIème siècle. Une fois que les Anglais ont trouvé la solution, tous les autres pays ont adopté la même ». Non satisfait par cette perspective anglo-centrée, il a l’idée de son ouvrage The Evolution of Central Banking : Theory and History. « Quand on regarde plus dans le détail les grandes institutions monétaires, on se rend compte que le modèle anglais est une des solutions mais qu’il y en a eu plein d’autres »,  explique-t-il.

Faire un point sur les grandes institutions monétaires

« On a tendance à croire que les phénomènes de financiarisation extrêmes ne sont qu’un épisode récent, mais en réalité, même dans les époques les plus lointaines, la dimension financière a toujours été dominante », explique Stefano Ugolini. Ce constat historique fait partie des préjugés qu’il tente de déconstruire dans son ouvrage.

Une autre idée reçue concerne la monnaie -précondition de l’activité financière selon l’enseignant- et sa création : « La plupart des gens pensent que la monnaie, ce sont les billets de la Banque centrale. En réalité, la plus grosse partie de la monnaie qui existe, en Europe comme ailleurs, c’est de la monnaie qui est émise par des privés ». Il poursuit : « La question est : à quel point l’Etat doit se mêler de la création monétaire ? ».

Un ouvrage de recherche interdisciplinaire

« J’ai toujours été intéressé, en tant qu’historien, par les questions économiques », confie Stefano Ugolini. Ainsi, l’alliance des perspectives historiques et économiques dans son ouvrage sur l’évolution des institutions monétaires n’a rien d’étonnant. « La structure du livre est thématique : Chaque chapitre est conçu comme un résumé de la littérature théorique et historique sur la question traitée », précise l’enseignant-chercheur.

Il reconnait également avoir été influencé par son engagement pédagogique à Sciences Po Toulouse dans l’orientation de ses recherches : « c’est le premier ouvrage qui adresse systématiquement la question de la banque centrale en termes de politique publique ». Traditionnellement, politiques publiques et questions monétaires ont été étudiées par les économistes à partir d’approches totalement différentes.

Un ouvrage qui parle aux décideu·r·se·s

« C’est un ouvrage qui parle beaucoup aux banquiers centraux, ce qui n’est pas donné dans le domaine académique », se félicité Stefano Ugolini. Preuve de la bonne réception de son ouvrage hors du champ purement universitaire, il a déjà reçu plusieurs invitations de la part de banques centrales et a été cité par plusieurs de leurs dirigeant·e·s dont le Directeur général de la BRI et la Vice-Présidente du conseil de surveillance de la BCE

Rédigé par CECILE MARCHAND MENARD

Mise à jour le 12 juin 2019


 

Sciences Po Toulouse
2 Ter Rue des Puits Creuses
CS 88 526 - 31685 Toulouse CEDEX 6

Tél. : +33 (0)5 61 11 02 60
Fax : +33 (0)5 61 22 94 80


Contactez nous par mail

Plan des locaux

© 2016 - Sciences Po Toulouse


Webmestre | Mentions légales | DocuRepro