Un atelier d'initiation à la recherche artistique


du 11 février 2019 au 14 février 2019

Vendredi 14 décembre dernier, trois étudiantes de Sciences Po Toulouse, ont participé à la journée d’étude « Ville & Guerre ». L’occasion de développer une réflexion avec des étudiant·e·s de l’isdaT et l’ENSA.

Ville & Guerre, un atelier d’initiation à la recherche artistique

Ville & Guerre, un atelier d’initiation à la recherche artistique

« Le matin, les étudiant·e·s ont exposé leur projet et les recherches de ce semestre sur le thème de la ville et la guerre avec le siège de Sarajevo comme étude de cas », explique Moon Blaha-Carrat, étudiante du master Culture et production des savoirs. Depuis octobre, elle fait équipe avec Candice Leroy et Juliette Geoffroy sous l’encadrement de Jeanne Teboul, enseignante-chercheuse en anthropologie sociale et historique à Sciences Po Toulouse.
 

Une approche transdisciplinaire des conflits armés en milieux urbains

Dans une perspective pluridisciplinaire, des étudiant·e·s en design, architecture et sciences politiques ont mené une réflexion tout au long du semestre sur les milieux urbains en temps de conflits armés. En partant du cas de Sarajevo, plus long siège de l’histoire récente (1992-1996), il·elle·s ont dégagé des schémas permettant de répondre, en partie, à des problématiques actuelles. En abordant des thèmes tels que « l’urbicide » ou la « recherche et la conservation de ressources essentielles comme l’eau », les étudiant·e·s ont donné à voir la ville comme principal lieu d’opérations de conflits armés dans le monde.

Une table ronde dans l’après-midi

Dans l’après-midi, la restitution de l’atelier d’initiation à la recherche artistique mené par Philippe Grégoire (architecte et enseignant en design à l’isdaT), s’est poursuivie par une table ronde. Rémy Ourdan, journaliste au Monde et reporter de guerre, Catherine Cattaruzza, artiste visuelle et photographe, et Eyal Wiezman, architecte et enseignant-chercheur à la Goldsmiths University de Londres ont exposé leurs expériences particulières du sujet d’étude. En présentant leurs travaux, il·elle·s ont abordé la question plus large de la violence.

Une expérience enrichissante

 « Ce travail m’a apporté des connaissances historiques et des outils de réflexion sur les thèmes du nationalisme et du vivre ensemble », explique Moon Blaha-Carrat. En participant à cet atelier, les trois étudiantes de Sciences po Toulouse déclare pouvoir « mieux réfléchir sur ces thèmes et les rapporter à d’autres évènements actuels comme la notion de réfugié ». Seul regret pour Candice Leroy : « l’exercice était un peu frustrant car en quinze minutes nous n’avons pas eu le temps d’étayer toutes nos recherches ».


Rédigé par CECILE MARCHAND

Mise à jour le 11 février 2019


 

Sciences Po Toulouse
2 Ter Rue des Puits Creuses
CS 88 526 - 31685 Toulouse CEDEX 6

Tél. : +33 (0)5 61 11 02 60
Fax : +33 (0)5 61 22 94 80


Contactez nous par mail

Plan des locaux

© 2016 - Sciences Po Toulouse


Webmestre | Mentions légales | DocuRepro