Recherche

Yves Pourcher dans la Marche de l'Histoire sur France Inter


le 13 juin 2017
13h30-14h

big_detected_cover_554c1baa6e73345b8a090000.jpg

big_detected_cover_554c1baa6e73345b8a090000.jpg

Né en 1955 à Mende, Yves Pourcher est professeur de science politique à Sciences Po Toulouse. Il est l'auteur d'essais historiques et ethnologiques, dont  Les Jours de guerre. La vie  des Français entre 1914 et 1918 (1994), Votez tous pour moi (2004), Pierre Laval vu par sa fille (2014), et de plusieurs romans, dont Le Rêveur d'étoiles (2004).

---


Yves Pourcher
a présenté l'histoire politique de la Lozère (plus petit département français) et son ouvrage Les Maîtres de Granit dans l'émission La Marche de l'Histoire sur France Inter le mardi 13 juin 2017 de 13h30 à 14h.


Le rôle de notable en Lozère n’a jamais été enviable. Comme ailleurs, il faut de « l’abordage », de « l’avenance ». Cela s’apprend. Mais l’endurance aussi est indispensable. Les routes sont si difficiles, les distances si grandes qu’il faut passer en voiture, entre Langogne et Meyrueis, le temps qu’un député des Français de l’étranger consacre à l’avion entre New York et Ottawa.

L’éligibilité n’a longtemps concerné qu’un cercle étroit d’héritiers qui se transmettaient avec le plus grand soin les biens de la terre. C’étaient les « maîtres de granit ». Aux nobles et aux propriétaires vivant noblement s’étaient adjoints les notaires et les hommes de loi. Et les médecins. Les électeurs disaient : « Docteur, vous devriez songer à vous présenter ; avec vous, nous serons bien soignés. » Pendant des générations, les rites et les mystères autour de l’urne se sont organisés ainsi. Jacques Blanc a été le dernier avatar de ce système. En bas, à Montpellier, on le surnommait le Rambo des montagnes : « Alors, tu descends de ta Lozère », se moquait Georges Frêche : en tout cas, il collectionna longtemps à peu près toutes les présidences, y compris celle de la région Languedoc-Roussillon.

Mais c’était à la fin du millénaire précédent. Depuis, la notabilité s’est dissoute à une rapidité inouïe. Est-ce l’effet du faible nombre de postes disponibles – 26 conseillers départementaux, un seul sénateur, un seul député depuis 2012, les élus se sont quasi interdits d’eux-mêmes le cumul. Parallèlement, le nombre des éligibles s’est élargi. Les élections étaient prévisibles. Elles ne le sont plus. Celle de dimanche est, par exemple, très ouverte. Et radicalement différente des cantonales d’il y a peu qui avaient, à la surprise générale, amené une majorité de gauche à la tête du département.

La Lozère, longtemps conservatrice, a été pionnière dans l’art de passer de la simple alternance au renouvellement général et recommencé.

---

L'ouvrage Les Maîtres de Granit est issu d'une thèse soutenue en 1986 sous la direction d'Isac Chiva, avec comme membres du jury Pierre Bourdieu, Alain Corbin et Pierre Lamaison. Il a été publié en 1987 chez Olivier Orban. Ce livre a reçu le Prix Thérouanne 1988 de l’Académie Française et le prix international d’ethno-histoire Pitre-Salomone Marino 1988 de la ville de Palerme. Il a été ensuite réédité chez Plon, en 1995, dans la collection Civilisations et Mentalités fondée par Robert Mandrou et Philippe Ariès. Trente ans après la première publication, les Editions Tallandier, spécialisée en histoire, souhaitent reprendre ce texte devenu un classique d'anthropologie politique, et une référence en histoire et sociologie politiques, avec une nouvelle présentation et une nouvelle couverture. Il s'agit de montrer comment un modèle exceptionnel de conservatisme politique a très rapidement disparu, banalisé par un présent politique français qui tend à homogénéiser ses territoires politiques.

Cette parution a reçu le soutien de Sciences Po Toulouse.

Résumé

En Lozère, la terre, la religion et la parenté tiennent les hommes d’une main de fer. L’ordre du granit fixe les droits et les rangs. Les maîtres du pays grandissent sur les domaines et commandent dans la langue des paysans. Alors, dans l’aire du clocher et du château, les siècles s’usent sans rien changer.

Yves Pourcher
retrace, depuis le XVIIIe ­siècle, le parcours de ces élites accompli sous la tutelle vigilante de l’Église et des familles. Il nous montre leur extraordinaire capacité de résistance aux grands chocs historiques qui ébranlent la France. La justice change ? Ici, les coutumes l’emportent. La conscription réclame des hommes pour les armées du roi, de l’empereur ou de la République. On la fuit. Il faut aller à Paris pour réussir. Chacun garde un bout de terre car le Lozérien sait trop le prix des choses pour les abandonner. Et du village au canton, des lignées politiques se forment dans les passions électorales. Ici, les Chambrun, les Las Cases, et là, les Giscard, Ramadier et autres Mendras se succèdent de père en ‑ ls comme maire, conseiller général ou député. Jusqu’aux jours récents où, fragilisées par le changement et usées par le temps, les vieilles légitimités disparaissent.
Couronné par l’Académie française et l’Académie italienne, Les Maîtres de Granit dévoile cette Lozère des notables, conservatoire étonnant des coutumes qui semblaient d’un autre âge.

Editions : Tallandier
Parution : 18 mai 2017
Nombre Pages : 448
ISBN : 9791021027350

Plus d'informations


Rédigé par VERONIQUE LEROUX-GENTÉ

Mise à jour le 27 juin 2017


 

Sciences Po Toulouse
2 Ter Rue des Puits Creuses
CS 88 526 - 31685 Toulouse CEDEX 6

Tél. : +33 (0)5 61 11 02 60
Fax : +33 (0)5 61 22 94 80


Contactez nous par mail

Plan des locaux

© 2016 - Sciences Po Toulouse


Webmestre | Mentions légales | DocuRepro