Formation LMD

Master mention Science Politique - Parcours «Conseil et expertise en action publique»

Master mention Science Politique - Parcours «Conseil et expertise en action publique»

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

Formation initiale :
 
Ariane BERTAUD
05 61 11 02 63
Amélie PRUVOST
05 61 11 02 86
master@sciencespo-toulouse.fr

Formation continue :
Chloé ROMERO
05.61.11.56.88
formation.continue@sciencespo-toulouse.fr

Détails

Débouchés professionnels

Cette formation de haut niveau prépare à tous les métiers de l'action publique en mutations et transitions, dans la fonction publique, le secteur public, parapublic, privé chargé de missions de service public, et le secteur du conseil en affaires publiques. Exemples de fonctions occupées par des diplômées et diplômés du Master CEAP : enseignant-chercheur à l’Université de Barcelone, haut fonctionnaire au ministère de l’Intérieur, sous-préfète, directrice départementale des services déconcentrés de l’Etat, contractuel de haut niveau à la DiTP, conseiller de cabinet ministériel, assistant·e parlementaire, directeur général des services de commune, consultant KPMG Secteur public, spécialiste en évaluation des politiques publiques, lobbyiste dans de grands cabinets parisiens ou bruxellois, chargé·e·s de mission ou d’études dans des administrations publiques, attaché·e territorial·e, responsable associatif, etc.

Présentation

Ce Master, qui fêtera bientôt ses vingt ans d’existence, offre à des étudiants de Sciences Po Toulouse, de l'Université Toulouse Capitole et d'autres universités françaises, européennes et étrangères, tous sélectionnés par la voie du concours d'entrée en 4e année de Sciences Po Toulouse, une formation pluridisciplinaire d’excellence aux métiers de l'action publique pris dans une acception large, qu'ils soient exercés sur le mode du fonctionnariat de catégorie A dans les trois fonctions publiques, des emplois publics d’experts contractuels de haut niveau (en France comme dans nos postes diplomatiques à l’étranger), des emplois de cabinets politiques, d’assistants parlementaires et de collaborateurs d’élus et d'exécutifs territoriaux, des emplois de cadres supérieurs dans des organismes de droit privé (associations, etc.) impliqués dans la production et la gestion des politiques publiques, ou encore des emplois d’expertise, de conseil stratégique, d’évaluation des politiques et services publiques, de portage de projets et de communication d'influence au sein de cabinets de consultants spécialisés dans l’assistance au Secteur public.

Spécificités

Il est à signaler que les étudiant-e-s qui choisissent l’option Recherche peuvent ensuite, si leur niveau le justifie, rédiger un projet de thèse et, s’ils y sont autorisés par le conseil de laboratoire du LaSSP, réaliser une thèse de doctorat en Science politique au sein de cette équipe d’accueil doctorale de Sciences Po Toulouse. 

Responsable(s) de la formation

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

Bac +3

Modalités de candidature

Pièces pouvant être demander selon votre profil et à déposer dans le dossier dématérialisé :
  • Curriculum vitae
  • Projet professionnel
  • Pièce identité valable
  • Relevés de notes post-baccalauréat
  • Diplômes obtenus ou attestation de réussite
  • Certification en langue anglaise
  • Pour les candidats non francophones : Attestation de niveau de langue française (niveau B1 exigé, C1 vivement recommandé)
  • Justificatifs des activités professionnelles

Modalités de candidature spécifiques

Pour accéder au Master CEAP, il faut :

- soit être étudiant.e de l'IEP, depuis la 1ère année ;
- soit passer le concours d'accès commun en 4A

Programme


Cette formation est proposée en double-diplomation interne.
Vous pouvez retrouver toutes les informations ici.

Contenu de la formation

Master 1

Semestre 1

UE1 Enseignements fondamentaux

Théories, modèles et cadres d'analyse des politiques publiques | 20H - 5 ECTS

Chapitre introductif: Concepts et démarches
Chapitre 1 : De quelques schémas et catégories d'analyse
Chapitre 2 : Défaite de la raison, « critique de la décision » : acquis et prolongements de la première policy analysis.
Chapitre 3 : Les configurations d'acteurs pertinents : le Who's Who de l'action publique et son évolution
Chapitre 4 : Un « paradigme dominant » ? Les approches cognitives des politiques publiques et leurs limites
Chapitre 5 : Un intérêt grandissant pour la dimension historique : penser la permanence et le changement dans les politiques publiques
Chapitre 6 : Regard sur une maladie « académique » : la focalisation des chercheurs sur ce qui change.

Les fonctions publiques en mutation(s) | 20H - 5 ECTS

La réforme de l’État est devenue un leitmotiv continu des discours politiques. Parmi les enjeux qui structurent ce totem de l’action publique, la fonction publique est très régulièrement convoquée aux premières loges. Jusqu’à parfois (ou souvent) être pensée comme le levier unique des politiques de transformations des États contemporains. En effet, les débats autour de la fonction publique sont légion et permanents. Trop nombreux, mal répartis, impuissants, privilégiés pour certains, déconsidérés, méprisés, mal rémunérés ou incompris pour d’autres, la fonction publique attise depuis toujours les commentaires les plus divers. À distance raisonnable de ces prises de position finalement très réductrices, ce cours se veut un espace de réflexion sur la place et le rôle de la fonction publique (et plus largement de l’emploi public) dans nos démocraties contemporaines. Quels sont les systèmes qui régissent les fonctions publiques ? Quels sont les enjeux de la réforme de la fonction publique ? Qui sont les fonctionnaires ? Comment sont-ils recrutés ? Dans quelles mesures se distinguent-ils des salariés du privé ? Quelles sont leurs relations avec le monde politique ? Voici quelques-unes des questions auxquelles le cours apportera des réponses à partir d’un état des savoirs et des recherches et de la présentation d’études de cas.

UE2 Enseignements de spécialités

Les processus centraux de gouvernement de la France contemporaine | 20H - 5 ECTS

Ce séminaire (contrôle continu) à la pédagogie « inversée » se déroule de façon entièrement dialoguée, la parole circulant à chaque séance autour de documents et de travaux de recherche distribués, lus et travaillés au préalable par les étudiant.e.s. Consacré à des objets et à des dynamiques politico-administratives puisés directement dans l'ethnographie au long cours réalisée par Jean-Michel Eymeri-Douzans au coeur de l'Etat central, ce séminaire se déroule en une succession de « coups de projecteurs » sur quelques-uns des traits saillants et des processus majeurs qui caractérisent la gouverne de notre pays, voire la singularisent dans une perspective de comparaison internationale.

Expertise de la décision publique locale | 20H - 5 ECTS

L'objectif de ce séminaire est de faire découvrir, à la fois de manière globale et sur le plan pratique, les questions de décision publique au niveau local dans l'objectif de faire comprendre comment fonctionnent les collectivités territoriales.


L'organisation et les pouvoirs locaux sont régis par de nombreux textes, parfois avec un niveau de précision qui entre en contradiction avec le principe de lisibilité par le citoyen local. Le séminaire a pour vocation de permettre de comprendre d'abord le cadre d'intervention des collectivités territoriales afin que les étudiants puissent avoir une représentation claire des enjeux concernant la décision publique locale.

Mais les textes définissant juridiquement l'organisation locale ne suffisent bien sûr pas à mesurer comment fonctionnent les acteurs locaux. L'intérêt de ce séminaire sera donc aussi de permettre de cerner l'organisation du pouvoir décisionnel au niveau local en croisant les connaissances théoriques avec un regard de professionnel donnant un aperçu concret du rôle des différents acteurs locaux.

Le séminaire est organisé dans une logique alternant apports de connaissances aussi bien théoriques que pratiques sur les collectivités, et temps dédiés pour permettre une participation active des étudiants.

Atelier :  techniques de rédaction de documents professionnels | 20H - 5 ECTS

Objectif :

Permettre aux étudiants d'acquérir des compétences théoriques et pratiques en matière de rédaction des documents professionnels (courrier, courriel, compte-rendu, support de présentation notamment).

Contenu :
 

L'atelier accompagne les étudiants dans la compréhension du rôle de plusieurs documents professionnels et dans la maîtrise des attendus de forme et de contenu de chacun d'eux.

Chaque atelier s'appuie sur le travail réalisé par des étudiants, seuls ou en groupe, afin de permettre une appropriation des règles de rédaction des documents les plus usuels dans le monde professionnel.

UE3 Socle commun

Anglais spécialisé | 20H - 2 ECTS

NC

LVB | 18H - 1 ECTS (espagnol, allemand, italien, chinois, russe, arabe)

NC

Techniques de la recherche | 10h - 2 ECTS

NC

Semestre 2

UE4 Enseignements fondamentaux

Droit de l'action publique | 20H - 5 ECTS

Ce cours présente les modalités et les enjeux de l’encadrement juridique de l’action publique. Consolidant les connaissances des étudiant.e.s en droit français et européen, il vise notamment à comprendre l’impact de l’exigence de concurrence et sa traduction en droit. Combinant apports de fond et exercices de mise en application, son objectif est de permettre aux étudiant.e.s d’acquérir les « réflexes juridiques » essentiels à l’exercice des missions d’expertise et de conseil des décideurs publics. A ce titre, il consacre des développements à la sécurisation juridique des décisions et au cadre contentieux.
 

Programme du M1 :
 

Le service public : notion – périmètre – régime juridique – modes de gestion Eléments de contentieux administratif : rappels des exigences de la procédure administrative non contentieuse – recours en annulation – référés

Politiques économiques | 20H - 5 ECTS

NC

UE5 Enseignements de spécialités

Sciences de gestion : études de cas | 20H - 5 ECTS

NC

Gestion des ressources humaines | 20H - 5 ECTS

NC

Atelier : action publique et dispositifs participatifs | 20H - 5 ECTS

Objectif :
 

Permettre aux étudiants d'acquérir des compétences théoriques et pratiques en matière de mise en œuvre et de suivi des dispositifs participatifs dans les domaines de l’action publique à partir d'un apport théorique et d’analyses de cas pratiques de démarches participatives réalisées dans des collectivités territoriales et leurs établissements.

Au-delà du fait de savoir si la démocratie participative est un remède à la « crise de la représentation », cet atelier s’attachera à comprendre comment les dispositifs participatifs concourent à la transformation de l’action publique.

Contenu :
 

L'atelier accompagne les étudiants dans la connaissance et la compréhension des dispositifs participatifs en matière d’action publique. Après un apport théorique se nourrissant de connaissances scientifiques établies depuis une vingtaine d’année et des penseurs de « l’impératif délibératif », il s’agit d’exposer le contenu des dispositifs participatifs existants en faisant valoir les atouts et les faiblesses au regard des retours d’expériences.
Les étudiants analyseront ensuite des cas concrets mis en œuvre au sein des collectivités locales ou de leurs établissements : choix, collecte et analyse de données, partage des conclusions, préconisations. Les modalités de travail en équipe et de gestion de la relation avec l’organisme étudié sont également abordées.
Différents dispositifs participatifs, sollicités par des collectivités locales et leurs établissements, sont proposés aux étudiants en début de semestre. Les étudiants constituent des groupes pour mener ces projets. Les groupes prennent contact avec leur organisme, précisent la commande, organisent le travail, conduisent la collecte et l'analyse des données, restituent et formulent des préconisations pour l'amélioration de l'action publique.


UE6 Socle commun

Méthodologie de l'enquête et du mémoire de recherche | 20H - 1 ECTS

Ce séminaire de méthodologie, destiné à toutes et tous les étudiants du Master 1 CEAP, qu’ils envisagent ou non de réaliser un mémoire de recherche, vise, de façon très vivante et à partir du vécu de l’enseignant dans l’encadrement d’apprentis-chercheurs et de chercheurs plus confirmés, à familiariser les étudiants à la démarche de questionnement critique propre aux sciences sociales, à la construction d’un objet de recherche, à l’identification de la (grande) question d’une recherche, à l’élaboration de la problématique et d’un système d’hypothèses, à la réalisation de l’état-de-l’art, au choix des techniques d’enquête, à l’identification d’un terrain et à la conduite d’une enquête, aussi modeste et artisanale soit-elle.

Atelier : Techniques innovantes de production documentaire | 20h - 1 ECTS

NC

Anglais spécialisé | 20H - 2 ECTS

NC

LVB | 18H - 1 ECTS (espagnol, allemand, italien, chinois, russe, arabe)

NC

Master 2

Semestre 1

UE1 Enseignements fondamentaux

Sociologie de l’action publique | 40H - 4 ECTS

• Séance 1 : Entrée en matière
• Séance 2 : La décision déconstruite, le gouvernement « désenchanté ».
• Séance 3 : Les dynamiques de la mise à l'agenda.
• Séance 4 : Les dynamiques de la mise en œuvre.
• Séance 5 : Action publique et territoires.
• Séance 6 : « street-level bureaucrats » et administrés : action publique et vie quotidienne.
• Séance 7 : Les co-gouvernants de l'action publique : entre analyse réticulaire et sociologie des acteurs.
• Séance 8 : Du néo-institutionnalisme aux approches cognitives et retour.
• Séance 9 : Le poids du temps, l'effet des instruments
• Séance 10 : Le paradigme de la gouvernance en questions.
• Séance 11 : Intégration européenne et action publique.

La démocratie participative | 20H - 3 ECTS

Après avoir été représentative, la démocratie se doit aujourd'hui d'être participative. Aucune décision publique ne peut désormais être tenue pour légitime si elle n'a pas été préalablement « délibérée », notamment avec les « parties prenantes » qu'elle concerne. En présentant la riche littérature qui s'est constituée sur ce thème, notamment en sociologie politique, ce cours vise ainsi à montrer que la délibération et la participation forment une technologie de gouvernement de plus en plus répandue et routinière en France, concernant de nombreux domaines et de nombreuses échelles d'action publique. Pour autant et bien que cette « démocratie participative » soit présentée comme une innovation, voire une révolution, on insistera davantage sur la continuité entre celle-ci et la démocratie représentative, plus que sur une supposée rupture par laquelle la seconde remplacerait de plus en plus la première.

Droit climatique | 20H - 3 ECTS

Après une présentation des enjeux et défis de l’urgence climatique, les grandes étapes de la construction du régime international du climat ainsi que les impasses de cette gouvernance seront retracées. Les principaux instruments politiques et juridiques des politiques climatiques de l’Union européenne ainsi que le cadre législatif et réglementaire français seront délivrés aux apprenant.e.s dans une perspective critique en illustrant notamment les points de tension et de difficultés de mise en œuvre que rencontrent les États et en particulier la France. Les différents acteurs de la gouvernance climatique impliqués seront évoqués tout au long de l’enseignement (États, OI, entreprises, citoyens, Experts, ONG). Les actions en justice visant à contester le manque d’action des États et à demander des comptes aux principaux émetteurs de GES (Carbon major) seront exposées pour finir.

Les enjeux de santé publique IFERISS | 20H - 3 ECTS

Cet enseignement de spécialité expose par un regard pluridisciplinaire des clés de compréhension de la santé publique, pour mieux en percevoir la complexité et mieux en comprendre les enjeux contemporains – enjeux mobilisant à la fois des savoirs techniques et politiques, pour un débat nécessaire autour de la santé. La pandémie de COVID-19 et les enjeux de la transition écologique ont rebattu les cartes de la place de la santé publique dans le débat public, et de fait, les questions sanitaires sont devenues centrales dans l’organisation de notre société. Crise de l’hôpital public, échec de campagnes de vaccination, creusement des inégalités sociales et territoriales de santé et scandales sanitaires environnementaux, autant de sujets qui font régulièrement la Une de nos médias. Les institutions en charge de la santé ne sont pas moins nombreuses, depuis un ministère et une direction générale de la santé, entourés d'une nuée d'agences plus ou moins indépendantes, de départements en charge du médico-social, de mairies et de régions impliquées dans la santé indirectement – par leurs compétences dans les transports, l'habitat ou l'aménagement urbain aux impacts sanitaires majeurs – produisant un système de santé complexe. Cet enseignement de 20h vise à apporter des éclairages sur les enjeux de santé publique aujourd’hui à partir de différentes disciplines scientifiques (épidémiologie, sociologie, sciences politiques, économie de la santé…). Il est composé de 10 modules dispensés par des enseignant.es chercheur.es ou professionnels membres de L’AAPRISS.

Green innovation, green finance : a critical viewpoint | 20H - 3 ECTS

Outline of the course:

In the context of a worsening global environmental crisis, both scientific research, state institutions, politicians, citizens, and corporate workforce are urged to go “green” at an accelerated path. Economists and lawyers are asked to design the system of incentives and regulations that would supposedly induce all economic agents to lower drastically their environmental impact; political governance organizations are pressed to conceive the best regulatory frameworks for that purpose; and companies have to comply to ESG requirements and environmental transparency on an unprecedented scale. Meanwhile, schizophrenic advertisement pushes citizens to buy cars and not use them… (« Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou le vélo», « Pensez à covoiturer», « Au quotidien, prenez les transports en commun », #SeDéplacerMoinsPolluer » ; see article 75 de la loi n° 2019-1428 du 24 décembre 2019 d’orientation des mobilités) In this course, we focus on green innovation and green finance with the aim of avoiding a naïve solutionist perspective: we do not posit the hypothesis that they will necessarily be effective in curbing the ecological disaster. Rather, we study how they work to assess whether they are able to provide credible solutions to the environmental crisis, and we compare their merits to other solutions that are much too often overlooked by politicians, “business as usual” promoters, and economic researchers, be they neoclassical or unorthodox: sobriety, low-and-slow-techs, finance downsizing; post-capitalism, etc.
 

References
 

On finance

  • Auvray T., Bédu N., Granier C., Rigot S., L’industrie de la finance, La Découverte, coll. Repères, 2022
  • Bédu N., Foureault F., Palard J.-E., Le private equity, La Découverte, coll. Repères, 2022

On green finance

  • Ansidei J., Leandri N., La finance verte, La Découverte, coll. Repères, 2021
  • Bellon J.-B., Voisin S., Detox finance : utile, positive, verte, durable: l’avenir de la finance, Eyrolles, 2019
  • Rossinot J., La finance verte: climat, secteur financier et transition net zero, Dunod, 2022
  • Grandjean A., Lefournier J., L’illusion de la finance verte, Editions de l’Atelier, 2021
  • Inderst, G., C. Kaminker and F. Stewart (2012), “Defining and Measuring Green Investments: Implications for Institutional Investors' Asset Allocations”, OECD Working Papers on Finance, Insurance and Private Pensions,No. 24, OECD Publishing. http://dx.doi.org/10.1787/5k9312twnn44-en
  • Lu, Lijing. "Tackling Carbon Intensity with Green Finance in the COVID-19 Era: Recommendations for OECD Economies." Climate Change Economics. 13.3 (2022): 1-22.
  • Monnet E., La banque providence : démocratiser les banques centrales et la monnaie, Seuil, 2021
  • Pang L, Zhu MN, Yu H. Is Green Finance Really a Blessing for Green Technology and Carbon Efficiency? Energy Economics. 2022;114.
  • Thibierge Ch., Finance durable : comment la finance d’entreprise pourra ou devra s’adapter aux défis actuels, Books on demand, 2022
 

On green innovation

  • Aggeri F., L’innovation, mais pour quoi faire ? Essai sur un mythe économique, social et managérial, Seuil, 2023
  • Bae, J., Khimich, N., Kim, S. et al. Can Green Investments Increase Your Green? Evidence from Social Hedge Fund Activists. J Bus Ethics (2022). https://doi.org/10.1007/s10551-022-05230-x
  • Bihouix Ph., L’âge des low-techs : vers une civilisation techniquement soutenable, Points, 2021
  • Carberry, E. J., Bharati, P., Levy, D. L., & Chaudhury, A. (2019). Social Movements as Catalysts for Corporate Social Innovation: Environmental Activism and the Adoption of Green Information Systems. Business & Society, 58(5), 1083–1127.
  • Cohen Lauren, Umit G. Gurun, Quoc H. Nguyen, THE ESG-INNOVATION DISCONNECT: EVIDENCE FROM GREEN PATENTING, NBER Working Paper 27990, 2022
  • Du Kerui, Pengzhen Li, Heming Yan, Do green technology innovations contribute to carbon dioxide emission reduction? Empirical evidence from patent data, Technological Forecasting and Social Change, Volume 146, 2019,
  • Fabrizi Andrea, Giulio Guarini, Valentina Meliciani, Green patents, regulatory policies and research network policies, Research Policy, Volume 47, Issue 6, 2018,
  • Seto Karen C., Steven J. Davis, Ronald B. Mitchell, Eleanor C. Stokes, Gregory Unruh, Diana Ürge-Vorsatz, Carbon Lock-In: Types, Causes, and Policy Implications, Annual Review of Environment and Resources 2016 41:1, 425-452
  • Teulières L. et al., Greenwashing : manuel pour dépolluer le débat public, Seuil, 2022
  • Unruh, G.C., Understanding carbon lock-in, Energy Policy, 28, 2000Brown M. A., Chandler J., Lapsa M.V., Sovacool B. K., CARBON LOCK-IN: BARRIERS TO DEPLOYING CLIMATE CHANGE MITIGATION TECHNOLOGIES, US department of Energy, ORNL/TM-2007/124, 2008
     

On ecological economics versus environmental economics

  • Gendron Corinne, Beyond environmental and ecological economics: Proposal for an economic sociology of the environment, Ecological Economics, Volume 105, 2014, Pages 240-253,
  • Petit O., Froger G., Bauler T., Economie écologique: une perspective européenne, De Boeck Supérieur, 2022
  • Piluso N., Economie de l’environnement, Dunod, 2021
  • Plumecocq Gaël, The second generation of ecological economics: How far has the apple fallen from the tree?, Ecological Economics, Volume 107, 2014,
  • Rotillon Gilles, Economie des ressources naturelles, La Découverte, coll. Repères, 2019
  • Venkatachalam L.,Environmental economics and ecological economics: Where they can converge?, Ecological Economics, Volume 61, Issues 2–3, 2007,
     

On green growth versus post-growth

  • Chiapello E., Missmer A., Pottier A., Faire l’économie de l’environnement
  • Hickel J., Les sis more: how degrowth will save the world, Windmill Books; 1er édition 2021
  • Jackson T., Post-growth: life after capitalism, Polity Press, 2021
  • Jackson Tim, 2017, Prosperity without growth, foundations for the economy of tomorrow, second edition, Routledge, first edition 2010.
  • Laurent E., Sortir de la croissance, mode d’emploi, Les Liens qui Libèrent, 2019
  • Parrique T., Ralentir ou périr: l’économie de la décroissance, Seuil, 2022
  • Schmelzer M., Vetter A., Vansintjan A., The future is degrowth: a guide to a world beyond capitalism
  • Sinaï Agnès, Economie de l’après-croissance: politiques de l’anthropocène, Presses de Sciences Po, 2015
  • The Shift Project, Climat, crises : le plan de transformation de l’économie française, Odile Jacob, 2022
  • Tordjman H., La croissance verte contre la nature: critique de l’écologie marchande, La Découverte, 2021
     

On epistemics of economics

  • Akerlof G., Shiller R., Marché de dupes, L’économie du mensonge et de la manipulation, Odile Jacob, 2015
  • Coriat B., Coutrot Th., Eydoux A., Labrousse A., Orléan A., Misère du scientisme en économie: retour sur l’affaire Cahuc-Zylberberg, Editions du Croquant, 2017
  • Rodrick D., Peut-on faire confiance aux économistes ?, DeBoeck Superieur, 2017

UE2 Enseignement de spécialités

Droit de l'action publique avancé | 20H - 2 ECTS

Le cours de M2 s’inscrit dans la continuité de l’enseignement de M1. Complétant et approfondissant les connaissances et les méthodes acquises durant la première année, il se concentre en particulier sur les moyens des acteurs publiques et la question de leur responsabilité.
 

Programme du M2 :
 

Les contrats publics : identification – régime juridique – contrats de la commande publique Eléments de contentieux des contrats publics La propriété des personnes publiques La responsabilité de la puissance publique

Finances publiques générales | 20H - 2 ECTS

NC

Évaluation des politiques publiques | 20H - 2 ECTS

Les objectifs de ce cours visent l’acquisition des notions de base permettant aux étudiant(e)s de maîtriser les ambitions et potentialités de l’évaluation ainsi que de distinguer l’évaluation d’autres pratiques de gestion publique. Pour cela, les exposés magistraux mettront l’accent sur les éléments qui leur permettront de préparer une évaluation (par exemple : élaboration du calendrier, conception d’un cahier des charges, etc.), de définir et de sélectionner les méthodes adéquates, de gérer le déroulement d’une évaluation et de veiller à l’utilisation et à la valorisation des résultats produits.

Management Public | 20H - 2 ECTS

Le séminaire proposé en management public se déroule en deux temps. tout d'abord, sont abordées les grandes théories du management des organisations publiques, au regard des approches en stratégie des organisations. Le management stratégique des organisations publiques se décline à la fois dans la mise en perspective des politiques publiques au niveau des organisations et des territoires, et la maitrise et la coordination des outils et méthodes de management. L'enjeu étant de pouvoir piloter les organisations, de les conduire vers une performance globale, tout en incitant les managers à conserver le lien avec les missions et objectifs du secteur public. Dans un second temps, les étudiants doivent traiter une étude de cas sur la réorganisation d'une structure publique déconcentrée ou décentralisée, et la mise en place d'une ligne stratégique pour les années à venir. Ils utilisent ainsi, à la suite des enseignements théoriques, des outils de gestion, méthodes de mise en oeuvre et de contrôle des organisations, afin de proposer un nouveau modèle organisationnel pour la structure qu'ils étudient.
Le but final est ainsi que les étudiants aient à la fois acquis les théories fondamentales du management des organisations publiques, et qu'ils en maitrisent la mise en oeuvre concrète sur un cas d'application.

Le métier de consultant | 20H - 2 ECTS

Le séminaire est assuré par des praticiens du conseil en secteur public, une partie de l’équipe de KPMG Secteur Public (Julie Jaffré, Augustin Roy, Marie Chenal…) et Clément Lacouette-Fougère, chercheur à Sciences Po et ancien membre de la Direction interministérielle de la transformation publique (DITP).

Les intervenants mobilisés disposent d’expériences complémentaires dans l’accompagnement des organisations et des politiques publiques, au niveau de l’État central comme au niveau des collectivités territoriales. Leurs champs de compétences recouvrent les politiques publiques dans le champ du social, de la santé, de l’éducation, de l’environnement et des finances publiques locales.

Objectifs

Le séminaire est construit pour répondre aux objectifs suivants :

- Découvrir les métiers et l’environnement du conseil en secteur public dans une perspective d’insertion professionnelle dans le domaine du conseil (écosystème du conseil, perspectives professionnelles, avantages et limites du métier...) mais aussi au sein de la fonction publique (rédaction de marchés publics, sélection de prestataires externes, pilotage de missions de conseil...).

- Mettre en application la connaissance des politiques publiques (environnement, éducation, social, santé, insertion...) à travers des cas concrets d’accompagnement des collectivités (local) et des administrations (national).

- Se familiariser avec quelques-unes des compétences-clés du secteur public : réalisation de diagnostics et analyse des besoins, rédaction de présentations aux décideurs, animation de réunions de haut niveau, concertation avec les parties prenantes, évaluation des programmes publics, pilotage des stratégies, production de recommandations...

- Proposer un apprentissage pratique (et critique) des principales composantes de la posture professionnelle du consultant : savoir-être, relation client, contrôle qualité...

 

Modalités d’évaluation

Les modalités d’évaluation reposent sur deux notes :

Une note collective basée sur une présentation en groupe lors de la séance finale (50 %)
Une note individuelle relative à la réalisation, chez soi, d’une étude de cas dans les conditions de la préparation d’un entretien d’embauche dans un cabinet de conseil (ex : diagnostic territorial) (50 %).

Transformations numériques des organisations publiques | 20H - 2 ECTS

Objectif du cours

Ce cours de Transformation numérique des organisations publiques permet aux étudiants d'acquérir les connaissances théoriques et les savoirs opérationnels dans le domaine en pleine croissance du numérique et des réseaux pour les administrations publiques, les collectivités territoriales, les entreprises publiques et les organisations de santé. L'objectif du cours est d’exposer les méthodes et solutions pour piloter le changement technologique des administrations et pour mieux gérer les données publiques, plus particulièrement les données de référence car elles structurent les applications des systèmes d’information des organisations publiques. Les notions théoriques abordées permettront de comprendre les thématiques de l’open data et du big data en lien avec l’émergence de l’intelligence artificielle pour le secteur public. Les démarches de transformation numériques des organisations publiques seront abordées avec leur impact sur les processus métier.

Compétences acquises à l’issue du cours pour les étudiants :

Connaissance des bonnes pratiques pour l’implémentation d’une administration électronique performante et pour piloter le changement technologique des organisations publiques ; Compréhension des enjeux d’une gestion de la donnée publique de qualité ; Appréhender les outils de mise en œuvre des technologies, produits et organisations liés à la gestion des données au travers d’exemples concrets et d’études de cas présentées en cours.

Références bibliographiques

- Babinet, G. (2014), L'ère numérique, un nouvel âge de l'humanité : cinq mutations qui vont bouleverser notre vie, Paris, édition Le Passeur.
- Colin, N. et Verdier, H. (2015), L'âge de la multitude : entreprendre et gouverner après la révolution numérique, Paris : A. Colin, 2015. 2ème éd.
- Espagno-Abadie D. et Peneranda A. (2018), Fonction(s) Publique(s) : le défi du changement, collection Profession Cadres du secteur public, Rennes : Presses de l’EHESP.
- Rochet C. (2010), Politiques publiques, éditions De Boeck, Bruxelles
- Vacchino O. (2015), Vers l'egouvernance : pour une nouvelle administration numérique, préface de JeanPaul Delevoye, Paris, Presses de l’EHESP
- Le droit peutil ignorer la révolution numérique ? de MC Roques-Bonnet
- Revue Telescope : Les administrations publiques à l'ère du numérique, volume 18, numéro 12, printemps-été 2012
- La revue Systèmes d'Information et Management, Mars 2005, sur les administrations électroniques
- Processus et entreprise 2.0 de Y. Caseau, Dunod, 2011
- Architecture d’entreprise de Jérôme Capirossi, Lavoisier, 2011

Anglais spécialisé | 20H - 2 ECTS

NC

Semestre 2

UE3 Enjeux et pratiques des métiers de l'expertise

Séminaires / débats : « Décision et Expertise » (avec grands témoins) | 20H - 2 ECTS

Il s'agit, dans ce séminaire qui ne repose pas sur une transmission de savoir académique mais sur les échanges informels entre l'ensemble des étudiant.e.s de la promotion du Master et des « grands témoins » invités à raison d'un par semaine, de nourrir une réflexion suivie durant tout le semestre. Cette réflexion porte sur les apports et les limites de la contribution des sortes diverses d'expertise (endogène ou, de plus en plus, externalisée à des consultants) aux processus de la décision publique, aux niveaux national et de nos territoires. Les grands témoins sont choisis de fa&ccdil;on à diversifier les panels de compétences et les retours d'expérience : leur liste change donc d'année en année, mais l'on retrouve toujours des hauts fonctionnaires, des directeurs généraux des services de grandes collectivités territoriales, des consultants chevronnés, un ou deux conseillers de cabinets ministériels et collaborateurs parlementaires, des professionnels du lobbying et de la communication d'influenceâ€? dont plusieurs sont des diplômé.e.s du Master CEAP.

« Challenge des acteurs publics : jeu de lobbying » | 20H - 2 ECTS

Avec la complicité de l'association des diplômés de Sciences Po Toulouse, les étudiants sont mis dans une situation professionnelle de lobbying : rédaction d'une proposition commercial, démarche commerciale, stratégie d'influence, présentation d'argumentaire.

Gouvernance territoriale : à la rencontre des acteurs | 20H - 2 ECTS

A travers l'intervention de professionnels (élus, hauts fonctionnaires, consultants) sur leurs domaines d'expertise, chaque séance porte un regard singulier sur une problématique transversale : quelle action publique locale dans un contexte de contrainte budgétaire et d'évolutions législatives ? Une attention particulière sera portée aux dernières réformes territoriales et à leurs effets pour les Conseils régionaux.

Enjeux de la transition écologique dans le secteur public | 20H - 2 ECTS

NC

Finances locales | 20H - 2 ECTS

NC

UE4 Rédaction d'un mémoire

  • Voie recherche
    • Mémoire de recherche | 12 ECTS
    • Soutenance | 8 ECTS
Méthodologie approfondie de la recherche | 20H - 4 ECTS

Réservé aux étudiant.e.s ayant choisi l'Option Recherche du DNM en vue de s'engager, après soutenance d'un mémoire de recherche, dans la voie de la thèse de doctorat au sein du LaSSP, laboratoire d'appui du Master CEAP, ce séminaire est centré sur les enjeux et problèmes de recherche des étudiants considérés, mis au « pot commun » d'une réflexion avec les doctorant.e.s du LaSSP issus du Master invités à participer. Les apports conceptuels sur l'épistémologie et la transmission des « ficelles du métier » de chercheur en sciences sociales font ici l'objet d'une transmission non pas ex cathedra mais située et contextualisée dans les travaux en cours des unes et des autres.

    Voie professionnalisante
    • Mémoire de stage | 20 ECTS

Fondé et toujours dirigé par Jean-Michel Eymeri-Douzans, le Master CEAP repose sur une équipe qui :

•   associe des universitaires qui combinent excellence en recherche et expérience directe de l'action publique (à des titres divers) avec des professionnels porteurs de savoirs experts complémentaires (élus politiques, hauts fonctionnaires, consultants).

•   équipe qui est pluridisciplinaire, combinant la science politique, le droit public, la sociologie, l’évaluation, les sciences de gestion, les finances publiques, afin de donner à nos futurs professionnels une capacité d'intellection élargie de la complexité des processus décisionnels publics et des activités de gouvernement des sociétés postmodernes.

•    équipe qui pratique des méthodes pédagogiques interactives et variées visant à développer les qualités d'autonomie de pensée et de prise de responsabilités : séminaires de lectures et de réflexions théoriques, études de cas de management public, transmission directe des savoir-faire du métier de consultant par des professionnels au travers de mises en situation, « Challenge des Acteurs publics » (jeu intelligent de lobbying institutionnel animé par l’Association des Diplômés de l’IEP), rencontres avec des acteurs de la gouvernance territoriale de la Région, rencontres avec de « grands témoins » ... et bien sûr stage professionnalisant de 4 mois au minimum.

Et après ?

Niveau de sortie

Année post-bac de sortie

Bac +5

Niveau de sortie

Niveau bac+5

Inscriptions

Modalités d'inscription

Master disponible en financement formation continue

Contact formation continue :

Chloé ROMERO
05 61 11 56 88
formation.continue@sciencespo-toulouse.fr